Emmanuel Macron a choisi son Premier ministre

Par latribune.fr  |   |  383  mots
(Crédits : REGIS DUVIGNAU)
Emmanuel Macron a choisi son Premier ministre et dévoilera, s'il est élu, la composition de son gouvernement après la passation de pouvoir - une équipe alliant nouveaux visages et personnalités d'expérience.

Le candidat d'En Marche! a précisé qu'il avait désigné "in petto" son chef du gouvernement putatif. L'intéressé(e) est-il(elle) au courant? "Non, puisque c'est dans ma tête", a-t-il répondu.

"Si je suis élu, je travaillerai sur la finalisation d'un gouvernement la semaine prochaine, mais il sera annoncé après la passation de pouvoir", a-t-il dit.

Le Premier ministre "aura une expérience dans le champ politique, les compétences pour diriger une majorité parlementaire et les compétences pour animer un collectif gouvernemental profondément renouvelé où il y aura aussi quelques femmes et hommes d'expérience." Il mènera en outre la campagne pour les élections législatives de 11 et 18 juin.

"La semaine prochaine, il y aura les investitures pour nos candidats aux législatives, toutes les investitures", a encore précisé Emmanuel Macron. "Il y aura dans la foulée un directeur de campagne".

Au nombre des personnes d'expérience, il a cité le responsable centriste François Bayrou, qui "aura un rôle important, évidemment, (...) dans le projet gouvernemental et politique."

Interrogé par la suite sur Europe 1, Emmanuel Macron n'a pas écarté les noms de Gérard Collomb, François Patriat ou Anne-Marie Idrac qu'on lui citait également. "Ils auront un rôle dans l'action à venir", a-t-il glissé.

>> LIRE AUSSI « Macron président, ce sera un choc de confiance » Anne-Marie Idrac

Les attaques de Le Pen sur la non-divulgation du nom par Macron

Le gouvernement sera "un alliage de femmes et d'hommes neufs qui ont une légitimité dans la vie civile et quelques responsables qui ont une expérience un peu supérieure", a-t-il confirmé.

Son adversaire du second tour de la présidentielle, Marine Le Pen, lui a reproché sur RTL de ne pas dévoiler le nom de son Premier ministre "pour des raisons électoralistes". L'ex-présidente du Front national a d'ores et déjà annoncé que le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan, avec lequel elle a conclu un accord, dirigerait son gouvernement si elle est élue.

"Les ministres ne proviendront pas tous du Front national", a-t-elle précisé.

Dans un entretien publié vendredi dans La Provence, elle écarte de nouveau l'hypothèse d'un ministère pour sa nièce Marion Maréchal-Le Pen ou son compagnon Louis Aliot.

(avec agences)