France : l'activité privée retrouve quelques couleurs

Par latribune.fr  |   |  282  mots
L'Indice PMI Flash de l'Industrie Manufacturière qui se replie à 50 (51,4 en décembre) et connait un plus bas de 5 mois. (Crédits : © Ina Fassbender / Reuters)
L'activité privé se redresse à un plus haut de deux mois en janvier grâce aux services. Mais la production et l'industrie manufacturière sont stables.

Le ralentissement de la croissance de l'activité privée suite aux attentats du 13 novembre n'est plus d'actualité. L'ensemble de l'activité du secteur privé s'est légèrement redressé en janvier en France, avec un secteur des services qui "renoue avec l'expansion" après "un repli minime en fin d'année 2015", selon l'indice PMI flash du cabinet Markit publié vendredi 22 janvier. Ainsi, l'indice flash composite de l'ensemble de l'activité s'établit à 50,5 points, après 50,1 points en décembre. Pour rappel, au-dessus de 50, l'activité croît, en dessous elle se contracte.

Toutefois, la production manufacturière est tombée à un plus bas de 5 mois à 50, contre 51,2 en décembre. Même son de cloche du côté de l'Indice PMI Flash de l'Industrie manufacturière qui se replie à 50 (51,4 en décembre) et connait également un plus bas de 5 mois.

"Un démarrage de l'année sans heurt"

Cela met "en évidence un démarrage de l'année sans heurt pour l'économie française, l'activité du secteur privé enregistrant en effet une croissance marginale en janvier, en dépit de la volatilité des marchés récemment observée", par Jack Kennedy pour Markit.

Et de nuancer: "Selon les entreprises interrogées, la faible hausse de l'activité globale s'explique notamment par le lancement de nouveaux projets, la conjoncture générale demeurant toutefois morose."

En Europe, un plus bas de 11 mois

Dans la zone euro, en janvier, la croissance de l'activité privée a ralenti fortement selon une première estimation de l'indice PMI publiée vendredi par le cabinet Markit. Le PMI composite dans l'ensemble de la région s'est établi à 53,5 en janvier, contre 54,3 en décembre, soit le plus bas niveau depuis 11 mois.