Eiffage officialise la nomination de son nouveau PDG

Par latribune.fr  |   |  255  mots
Le groupe français de BTP et de concessions Eiffage avait annoncé le vendredi 23 octobre le décès de son PDG Pierre Berger en poste depuis août 2012. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Benoît de Ruffray, directeur d'une filiale de Vinci Construction, prendra la tête du groupe français à partir du 18 janvier. Il succède à Pierre Berger, décédé brutalement fin octobre.

La rumeur enflait depuis plusieurs jours... Le groupe Eiffage a mis fin au suspens. Ce mercredi 9 décembre, le conseil d'administration a officialisé la nomination de Benoît de Ruffray, 49 ans, comme nouveau PDG du groupe de BTP, avec effet le 18 janvier 2016.

Depuis la mort brutale de Pierre Berger, décédé d'une crise cardiaque fin octobre à l'âge de 47 ans, Jean-François Roverato, patron historique d'Eiffage, assumait la fonction de président par intérim, et Max Roche, actuel directeur général adjoint, celle de directeur général.

Un patron au profil classique

Comme son prédécesseur, le nouveau PDG est issu du sérail. Cet ancien élève de l'École Polytechnique, diplômé de l'École nationale des Ponts et Chaussées et titulaire d'un master de l'Imperial College à Londres, a commencé sa carrière en 1990 chez Bouygues Travaux publics.

Il jouit également, comme Pierre Berger, d'une très bonne connaissance des marchés du BTP à l'international. Benoît de Ruffray a ainsi exercé différentes fonctions à travers le monde, puis piloté d'importants projets à l'instar de la réalisation du front de mer à Beyrouth. En 2001, il prend la direction de la zone Amérique latine, puis de l'Asie de 2003 à 2007, comme le rapporte le Moniteur.

Depuis mars 2015, il était directeur général du groupe Soletanche Freyssinet, filiale de Vinci Construction, et leader mondial dans les métiers du sol, des structures et du nucléaire. Pierre Berger avait également été débauché de Vinci fin 2010 par Jean-François Roverato.