Snowden devrait "être un homme et rentrer aux Etats-Unis" (John Kerry)

Par latribune.fr  |   |  371  mots
Edward Snowden, en fuite pour avoir divulgué des informations sur la NSA, vit en Russie depuis près d'un an. (Photo: Reuters) (Crédits : reuters.com)
Le lanceur d'alerte accuse les Etats-Unis de l'avoir privé de passeport, d'où sa présence en Russie. Le chef de la diplomatie américaine, lui, juge cette remarque "stupide" et affirme que si Edward Snowden était un "patriote", il rentrerait pour se défendre.

Des écrans de télévision pour champ de bataille... John Kerry et Edward Snowden s'affrontent depuis mardi par interviews interposées. Mardi soir, Edward Snowden, questionné par la chaîne américaine NBC, est revenu sur les raisons de son exil russe. En mai 2013, le lanceur d'alerte recherché pour avoir divulgué des informations secrètes sur les pratiques de surveillance de masse de la NSA, cherchait à gagner l'Amérique du Sud via Cuba. Il s'est retrouvé coincé plusieurs semaine à Moscou où il a finalement trouvé refuge. 

"Une réponse plutôt stupide"

"Les Etats-Unis on décidé de révoquer mon passeport et m'ont bloqué à l'aéroport", clame Edward Snowden, fustigeant le rôle du Secrétariat d'Etat, l'équivalent du ministère de Affaires étrangères. 

Ce à quoi le principal intéressé, John Kerry, s'est empressé de répliquer sur la même chaîne. "Pour un garçon soi-disant intelligent, c'est une réponse plutôt stupide", a persiflé le secrétaire d'Etat américain.

Il a ajouté: 

"S'il veut prendre un avion pour rentrer, il peut le faire aujourd'hui. Nous serions enchantés qu'il rentre. C'est ce que ferait un patriote."

Le chef de la diplomatie américaine estime que l'ancien informaticien qui travaillait pour l'agence de renseignement devrait rentrer dans son pays "pour y défendre son cas". 

Son message, John Kerry l'a répété sur d'autres chaînes. Auprès de CBSNews, il a même lancé:

"Il devrait être un homme et rentrer aux Etats-Unis".

"Admettre qu'il essayait d'aller à Cuba... franchement, qu'est-ce que ça veut dire?" 

"S'il croît en l'Amérique, il devrait croire en son système judiciaire", a-t-il lancé sur NBC, ajoutant avec un rire grinçant: "Mais admettre qu'il essayait d'aller à Cuba, franchement, qu'est-ce que ça veut dire? Je pense qu'il est un peu perdu."  

Plus sérieusement, l'ancien candidat à l'élection américaine juge qu'Edward Snowden "a fait beaucoup de tort à son pays" car il "a volé une quantité énorme d'informations et les a publiées au détriment de son pays".

En revanche, sur l'entraînement d'Edward Snowden comme "espion", dont l'homme de 29 ans a fait état lors de l'interview de mardi, John Kerry n'a rien dit.