Législatives : Maillard, Molac... qui sont les candidats élus dès le premier tour ?

Par latribune.fr  |   |  377  mots
Sylvain Maillard, porte-parole d'Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle, a été élu à 50,80% des voix dans la 1ère circonscription de Paris. (Crédits : DR)
Les candidats de "La République en Marche" (LREM) sont arrivés largement en tête du premier tour des élections législatives. Parmi les quatre candidats élus dès le premier tour, deux sont issus de LREM.

Seulement quatre candidats ont été élus dès le premier tour des élections législatives ce dimanche - contre 36 en 2012. Les Français étaient appelés aux urnes pour choisir 577 députés parmi 7.877 candidats. Sur un fond d'abstention record, les candidats de "La République en Marche" (LREM) sont arrivés largement en tête du scrutin avec plus de 32% des suffrages exprimés.

| LIRE AUSSI : Législatives: En Marche! vire largement en tête

■ Sylvain Maillard (LREM), 1ère circonscription de Paris

Le candidat LREM a été élu à 50,80% des voix dans la 1ère circonscription de Paris, où 22 candidats étaient en lice. Sylvain Maillard s'est imposé face à Jean-François Legaret, candidat les Républicains (LR) qui a remporté 17,79% des suffrages exprimés. La circonscription était pourtant tenue par Les Républicains. Le député sortant Pierre Lellouche avait annoncé ne pas briguer de nouveau mandat.

Sylvain Maillard, 43 ans, est membre du Comité Politique de LREM depuis 2016. Il a commencé sa carrière au sein de l'UDF en 1990, avant de rejoindre le Nouveau Centre puis l'UDI en 2012. Sylvain Maillard a été le porte-parole d'Emmanuel Macron pendant sa campagne présidentielle.

■ Paul Molac (LREM), 4e circonscription du Morbihan

Fervent défenseur de la culture bretonne, le député sortant Paul Molac pourra de nouveau faire des allocutions dans sa langue régionale à l'Assemblée. Ce candidat de LREM a été élu à 54% - devant Marie-Hélène Herry (LR, 14,45%) et Cécile Buchet (France insoumise, 12,16%). Il a été élu député pour la première fois en 2012, sous l'étiquette PS-EELV-UDB (Union démocratique bretonne).

 ■ Stéphane Demilly (UDI), 5e circonscription de la Somme

Le candidat UDI a été élu avec 53,77% des voix - devant Loïc Grimaux (FN, 21,25%) et le candidat de la France insoumise (11,98%). Maire de la commune d'Albert depuis 1989, Stéphane Demilly avait annoncé renoncer à son mandat d'édile en cas de victoire afin de respecter la loi sur le non-cumul des mandats, auprès de France Bleu Picardie.

■ Napole Polutélé (divers gauche), Wallis-et-Futuna

Député sortant divers gauche, Napole Polutélé a été réélu à Wallis-et-Futuna, où seulement trois candidats étaient en lice. Il a battu Sylvain Brial (divers gauche, 46,19%) et Hervé Delord (LR, 3,57%).

> Consulter notre dossier "Législatives, quelle majorité pour Emmanuel Macron?"