Les producteurs de lait européens appellent... le pape à la rescousse

Par Timothée de Rauglaudre  |   |  444  mots
À l'issue de l'audience, les producteurs de lait ont offert au souverain pontife un panier de produits équitables. (Crédits : Alberto Pizzoli)
Une délégation de producteurs de lait européens est allée chercher, ce mercredi 27 janvier, l'aide du pape au Vatican. Ils lui demandent d'intervenir contre une "surproduction catastrophique" qui fait chuter les prix et leur cause une perte de revenus.

Lundi 25 janvier, les producteurs de lait ont pris part aux manifestations d'agriculteurs en France, notamment en Bretagne et dans le Poitou-Charentes, pour dénoncer la baisse des prix agricoles. À l'échelle de toute l'Europe, face à la baisse annoncée des prix du lait, ils ont une toute autre stratégie : appeler le pape à l'aide. En effet, ce mercredi 27 janvier, une délégation de 140 producteurs européens de lait, venus de 12 pays différents, s'est rendue au Vatican pour remettre au souverain pontife des lettres de protestation contre la « surproduction catastrophique » et la chute des prix du lait qui mettent en danger le secteur. Membres de l'European Milk Board, une association européenne indépendante politiquement, ils demandent au pape, engagé à la fois pour l'écologie et la justice sociale, d'intervenir en leur faveur auprès des gouvernements et de la Commission européenne. Les producteurs lui ont demandé un nouvel entretien avec lui, de manière plus privée, dans les mois à venir. Boris Gondouin, un agriculteur membre de la délégation, a confié à Francetv info :

« Aujourd'hui on se rend compte que le pape, lorsqu'il ne parle pas de religion, parle exactement comme nous. Il est très proche des citoyens et il veut que chaque pays puisse se nourrir. »

« Les marchés sont inondés »

Selon l'agence I.Media, spécialisée dans les affaires vaticanes, le pape a affirmé soutenir leur combat et s'engager à les rencontrer plus longuement « dans les six mois à venir ». La délégation, venue de la France à la Lituanie, a participé à l'audience hebdomadaire sur la place Saint-Pierre, et a reçu la bénédiction du pape. Un petit groupe de cinq producteurs a pu aller saluer brièvement le dirigeant du Vatican d'origine argentine à l'issue de l'audience et lui ont offert un panier garni de produits équitables. Dans l'une des lettres en question, Schöpges Erwin, un producteur belge, dénonce les politiques à la source de leur préoccupation :

« Nos décideurs nationaux et européens ont libéralisé les marchés, conduisant à une surproduction catastrophique du lait. Cette politique est favorable uniquement aux multinationales. »

Il ajoute :

« Les producteurs disparaissent car les marchés sont inondés et les prix sont tellement bas qu'ils ne parviennent pas à nourrir leurs familles. »

« À plusieurs reprises, le pape nous a encouragés, a ensuite raconté Schöpges Erwin à I.Media. Il nous a dit : "Je vous soutiens dans votre combat, surtout n'arrêtez pas, continuez !" » Selon l'European Milk Board, les prix du lait ont chuté de 30 à 40 % en Europe. Dans de nombreux pays, il est tombé à 25 centimes le litre, alors que les coûts de production dépassent les 40 centimes.