Tourisme international : pourquoi 2014 s'annonce une année record

Par latribune.fr  |   |  296  mots
Avec 1087 milliards de touristes internationaux, l'année 2013 est pour l'instant l'année record. (Crédits : Reuters)
Le secteur est en passe de battre un nouveau record, et devrait compter plus de 1,1 milliard de touristes cette année, d'après le dernier baromètre de l'OMT, basant ses estimations sur les dix premiers mois de l'année. L'Amérique et l'Asie connaissent les plus fortes progressions.

Voilà un secteur qui continue à battre des records. Le nombre de touristes internationaux est chiffré à 978 millions sur les 10 premiers mois de 2014, soit 45 millions de plus qu'en 2013, durant la même période. En partant de cette base, l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) estime que le tourisme mondial est sur le point de battre un nouveau record d'ici la fin de 2014, avec plus de 1,1 milliard de personnes, contre 1087 en 2013, dernière meilleure performance.

Pour le secrétaire général de l'organisation Taleb Rifai, cela s'explique par de développement de "l'engagement des politiques à l'égard du secteur touristique dans de nombreux pays", et malgré les "importants problèmes géopolitiques et sanitaires dans différentes régions du globe".

Le secteur, porté par les Amériques et l'Asie

Les Amériques connaissent la plus forte croissance, avec une hausse de 8% sur les dix premiers mois par rapport à 2013. "Le meilleur résultat de la région depuis 2004", assure l'OMT. Et de détailler: "Toutes les sous-régions - Amérique du Nord, Caraïbes, Amérique centrale et Amérique du Sud - ont doublé les taux de croissance de 2013."

Du côté de l'Asie-Pacifique, la période de janvier à octobre a également été faste avec une progression du  nombre de touristes internationaux de 5%. Certaines destinations ont même connu une croissance à deux chiffres, comme le Japon, la Corée du Sud, souligne l'OMT. Et l'Europe? Elle reste la région la plus visitée au monde, mais affiche une hausse de  4% des visiteurs "seulement". En forte progression, en Europe du Nord et en Europe du Sud et méditerannéenne entre janvier et octobre (+4%), la croissance est restée atone en Europe centrale et orientale (0%).

    Lire aussi >> La France championne du monde du tourisme