Le Français CMA CGM proche d'être numéro 1 sur les lignes transpacifiques

Par latribune.fr  |   |  539  mots
La société française "attache une importance significative à Singapour et à la région pour le redéploiement de sa stratégie en Asie, et a l'intention de maintenir un volume élevé de transit (de marchandises) à Singapour". (Crédits : REUTERS/Fabian Bimmer.)
Le troisième groupe de transport maritime par conteneurs mondial a passé un accord avec Lentor Investments, l'actionnaire majoritaire de NOL, afin d'acquérir ses participations et la société asiatique. "Avec cette opération, CMA CGM devient le numéro un sur les lignes transpacifique", a expliqué Rodolphe Saadé, le directeur général de la compagnie française.

Publié le 07/12/2015 à 11:55. Mis à jour le 07/12/2015 à 13:08.

Transaction géante pour le groupe français CMA CGM. La société qui est un des leaders mondiaux du transport maritime par conteneurs, a fait lundi 7 décembre une offre de rachat de la société singapourienne Neptune Orient Lines (NOL) afin de consolider sa position dans le secteur. Annoncée dans un document à la Bourse de Singapour où est cotée NOL, l'offre évalue la société singapourienne de transport maritime à environ 3,4 milliards de dollars de Singapour (2,4 milliards de dollars ou 2,2 milliards d'euros).

Numéro trois mondial du transport maritime par conteneurs, la Compagnie maritime d'affrètement - Compagnie générale maritime (CMA CGM) offre 1,30 dollar de Singapour par action de NOL, soit 6,1% de plus que le prix à la clôture de la Bourse vendredi (1,22 dollar de Singapour).

Basée à Marseille (sud-est de la France), CMA CGM était en négociations exclusives avec l'actionnaire majoritaire de NOL, à savoir la société Lentor Investments, elle-même filiale à 100% de Temasek Holdings. Cette dernière a indiqué qu'elle céderait sa participation de 67% dans NOL, ce qui entraînera une offre de reprise obligatoire pour les actions restantes.

L'offre de CMA CGM est cependant soumise à des conditions préalables, principalement l'approbation des autorités de la concurrence, dans un délai d'un an à compter de l'annonce, selon le document boursier.

Une part de marché de 11,5%

La combinaison des deux sociétés "va créer une entreprise de transport maritime de premier plan" dans le monde, a déclaré Tan Chong Lee, directeur de la gestion de portefeuille au fonds souverain singapourien Temasek Holdings.

CMA CGM a indiqué de son côté que cette acquisition lui permettrait de "consolider sa position parmi les leaders mondiaux dans l'industrie du transport maritime", avec une part de marché de 11,5%, une flotte de 563 navires et un chiffre d'affaires combiné de quelque 22 milliards de dollars.

L'Asie, une zone stratégique pour CMA CGM

La société française "attache une importance significative à Singapour et à la région pour le redéploiement de sa stratégie en Asie, et a l'intention de maintenir un volume élevé de transit (de marchandises) à Singapour", une économie dynamique d'Asie du Sud-Est.

Présent sur toutes les mers du globe, CMA CGM est doté d'une flotte diversifiée de 469 navires. L'an passé, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 16,74 milliards de dollars.

"Avec cette opération, CMA CGM devient le numéro un sur les lignes transpacifique", a expliqué Rodolphe Saadé, le directeur général de CMA CGM, interrogé par Les Échos.

Cette infusion intervient dans un contexte particulier. Selon Bloomberg, la baisse de la demande et des prix incite les compagnies de transport de conteneurs à réaliser des fusions et acquisitions.

Standard and Poor's avertit CMA CGM

L'agence de notation Standard and Poor's (S and P) a dégradé lundi la perspective du transporteur maritime français CMA CGM, qui passe de stable à négative, après avoir annoncé une offre de rachat de la société singapourienne Neptune Orient Lines (NOL).

Cette offre de rachat "réduit la trésorerie disponible de la compagnie et va affaiblir ses capacités d'emprunt", estime l'agence de notation dans un communiqué.

(Avec AFP)