Les 4 parcs nationaux incontournables des États-Unis

Par MarcoVasco  |   |  590  mots
"Avec pas moins de 59 sites dont 14 classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, difficile de faire un choix." (Crédits : Pgiam)
D’Est en Ouest, les États-Unis abritent les parcs les plus spectaculaires de la planète. Conscients de ce don de la nature et du devoir de préservation, les américains ont été les premiers à protéger ces domaines sous ce nom de « parc national ». Avec pas moins de 59 sites dont 14 classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, difficile de faire un choix. Laissez-vous guider par notre carré magique de ces étendues pour un voyage aux USA pas comme les autres.

Bryce Canyon National Park (Utah)

Si le Bryce Canyon n'est pas le parc le plus accessible des USA il n'en demeure pas moins l'un des plus exceptionnels. À mi-chemin entre Las Vegas et Salt Lake City, les scientifiques du monde entier s'y donnent rendez-vous. Les ornithologues viennent analyser la centaine d'espèces d'oiseaux qui s'y réfugient, dont certaines sont menacées à l'image du Condor de Californie. D'autre part, le terrain est un véritable trésor pour les géologues. Arches de pierre, cheminées de fée, aiguilles rocheuses et successions d'amphithéâtres naturels, sur des tons rouge et oranges vifs, ont fait la réputation de Bryce Canyon. Tout cela ne vous rappelle rien ? Le décor du train de la mine d'Eurodisney est pourtant directement inspiré de ce paysage unique ! Enfin, la nuit tombée, astronomes (et astronomes en herbe) se retrouvent aux détours des nombreux sentiers pour admirer le ciel le plus étoilé du continent.

Grand Canyon (Arizona)

Un canyon est une gorge étroite et profonde façonné par un cours d'eau. Au cœur de l'Arizona ce cours d'eau s'appelle le Colorado et a creusé jusqu'à 30 km de largeur et 2000 mètres de profondeur. Autant dire qu'à côté, les gorges du Verdon font figure de ru. Le Grand Canyon c'est en quelque sorte l'image Far West de l'Amérique : la ruée vers l'or, John Wayne, les cowboys... Sa dimension colossale a fait sa réputation et son prestige. À tel point que malgré sa fréquentation touristique il est assez simple de s'y retrouver seul au monde, uniquement accompagné de quelques marmottes à ventre jaune, à contempler son interminable chaîne de falaises rocheuses.

Yellowstone (Wyoming)

Indéniablement, il y a un avant et un après Yellowstone. Vous savez, ce sentiment de jamais-vu, ces odeurs et ces couleurs qui vous restent en tête, vous transportent dans quelque chose du domaine de l'étrange, de la science-fiction. Pourtant, le plus ancien parc national du monde est bien réel. Au cœur des Rocheuses, les 9000km2 de Yellowstone concentrent les plus beaux paysages d'Amérique du Nord entre son lac, ses centaines de cascades, ses lynx, grizzlis, loups, ses sources chaudes et autres piscines d'eau colorée. Mais la grande particularité du parc est d'abriter deux tiers des geysers de la planète ! Pour profiter un minimum de « la pierre jaune », nom donné en référence à ses roches volcaniques aux teintes vives, mieux vaut prévoir d'y rester quelques jours.

Yosemite (Californie)

À quelques heures de route de San Francisco, dans le Sierra Nevada, les majestueuses montagnes de Yosemite s'élèvent. Rongé par un terrible incendie en 2013, le parc reprend peu à peu ses couleurs et son incroyable vie animale et végétale. De forêts en pâturages, on retrouve ici des panoramas proches des grandes chaînes montagnardes européennes. Mais, à Yosemite, tout semble démesuré. Des chutes d'eau de plus de 700 mètres, des labyrinthes de séquoias vieux de dizaines de siècles, une falaise en forme de demi dôme façonnée par l'érosion, et des traces des derniers spécimens de pumas font le bonheur des nombreux visiteurs. Avec ses 1280 km de sentiers, le site est l'endroit préféré des randonneurs qui apprécient son climat bien plus tempéré que la majorité des parcs de la côte Ouest.


Découvrez les voyages aux Etats-Unis de Marco Vasco >> Cliquez ici

Créer un voyage sur-mesure aux USA >> Cliquez ici