3 Français sur 4 se méfient des informations diffusées via les réseaux sociaux

Par latribune.fr  |   |  471  mots
Près de neuf Français sur dix (86%) estiment cependant qu'Internet leur permet d'avoir accès à une diversité de points de vue. (Crédits : Statista*.)
Selon le 6e baromètre publié lundi par La Poste et l'Acsel, 75% des Français disent avoir confiance dans les informations des sites de médias en ligne traditionnels, mais ils ne sont plus que 32% pour celles trouvées sur les forums, et ce chiffre tombe à 25% pour les informations circulant sur les réseaux sociaux.

La crédibilité des Facebook, Twitter, Snapchat, LinkedIn, Viadeo, MySpace, et autres Instagram) en prend un coup. Selon la 6e édition du baromètre publié lundi par l'Acsel (association de l'économie du numérique) et La Poste, trois Français sur quatre n'ont pas confiance dans les informations qu'ils trouvent sur les réseaux sociaux.

Cette étude, réalisée auprès de plus de 1.000 personnes de 15 ans et plus et mesurant plus largement la confiance des Français dans le numérique, s'intéressait pour la première fois aux sources d'informations, après que les réseaux sociaux ont récemment été critiqués pour le pouvoir d'influence qu'ils avaient pu exercer dans certaines élections.

Information : la crédibilité des réseaux sociaux au plus bas

Si 75% des Français disent avoir confiance dans les informations des sites de médias en ligne traditionnels, ils ne sont plus que 32% pour celles trouvées sur les forums, et ce chiffre tombe à 25% pour les informations circulant sur les réseaux sociaux. Seule une minorité de personnes estime que les informations trouvées sur Facebook, Twitter ou encore LinkedIn sont neutres (27%) et fiables (29%).

Près de neuf Français sur dix (86%) estiment cependant qu'Internet leur permet d'avoir accès à une diversité de points de vue.

Données personnelles : les deux problèmes de la collecte et du vol

Plus généralement, deux Français sur cinq (40%) pensent qu'il est risqué d'utiliser Internet, le même niveau qu'en 2015 après un plus bas historique (37%) lors de l'édition 2016.

"La crainte principale des Français est liée aux données personnelles", écrit l'Acsel dans son communiqué. En effet, 70% des internautes sont soucieux des données collectées lorsqu'ils effectuent une recherche sur Internet.

Par ailleurs, près d'un Français sur cinq (17%) a déjà été victime d'un piratage bancaire, et un sur dix (11%) d'usurpation d'identité, relève l'étude.

Les administrations au top de la confiance, devant les banques

La confiance accordée dépend cependant des usages : elle est plus grande pour les administrations en ligne (69% des Français) que pour les banques en ligne (60%) ou les plateformes de l'économie collaborative (56%).

Les réseaux sociaux se placent là aussi tout en bas du classement: si 82% des Français sont inscrits sur au moins un réseau, seuls 35% pensent qu'il n'est pas risqué de les utiliser.

Et pourtant, l'Internet mobile explose (+24%)...

Autre trait marquant cette année: la proportion d'internautes utilisant leur smartphone pour se connecter à Internet explose, pour atteindre 80% (+24 points en un an). Les achats en ligne effectués via un smartphone augmentent en conséquence, 31% des Français déclarant s'y prêter (+13 points).

Au total, 85% des Français utilisent désormais Internet (contre 70% en 2009), et parmi eux, près de 9 sur 10 se connectent quotidiennement.

(avec AFP)