Dépendance : Parisot favorable à une assurance privée obligatoire

Par latribune.fr avec Reuters  |   |  256  mots
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La présidente du Medef s'est déclarée favorable à un système d'assurance privée obligatoire pour financer la dépendance

La présidente du Medef, Laurence Parisot, s'est prononcée dimanche pour une assurance privée obligatoire pour couvrir les risques liés à la dépendance. Aux yeux de la dirigeante patronale, créer une cinquième branche de la Sécurité sociale, comme l'envisage Nicolas Sarkozy, serait "tout à fait catastrophique".

"Il faut un contrat d'assurance privée obligatoire car il me semble qu'envisager ce dossier via une cinquième branche de la Sécurité sociale serait tout à fait catastrophique", a-t-elle fait valoir sur Europe 1. "La Sécurité sociale a montré ses limites en cumulant les déficits et en ayant tellement de difficultés à revenir à l'équilibre", a-t-elle poursuivi.

Pour les Français qui n'auraient pas les moyens de contracter une nouvelle police d'assurance, "il faut un socle minimal de solidarité", a ajouté Laurence Parisot. Nicolas Sarkozy a lancé mardi au Conseil économique, social et environnemental (Cese) la consultation nationale sur la création d'une cinquième branche de la Sécurité sociale et sur son financement, un des chantiers qu'il s'est donnés pour 2011.
Il a estimé que la voie de l'assurance pour financer l'aide aux personnes dépendantes devait être explorée comme les autres tout en assurant qu'il n'entendait pas privatiser l'assurance-maladie.

Selon une étude TNS-Sofres publiée cette semaine par La Tribune, les Français plébiscitent l'intervention de l'Etat et non le recours aux assurances privées pour la dépendance: ils sont 75% à préférer le recours aux impôts ou aux taxes pour financer la future réforme.