Baisse des APL : Macron appelle "tous les propriétaires à baisser les loyers de 5 euros"

Par latribune.fr  |   |  271  mots
Emmanuel Macron s'est dit "surpris du silence collectif" et de l'absence d'appel "aux bailleurs sociaux, aux propriétaires à baisser le prix du logement. (Crédits : Brendan McDermid)
Lors de son discours devant les préfets, le président de la République est revenu sur la baisse de 5 euros des APL, annoncée par le gouvernement. Retournant la problématique, il interpelle les propriétaires à réduire les sommes des loyers.

Nouvel épisode dans la polémique autour de la baisse des aides au logement. Alors que le gouvernement a décidé de réduire de 5 euros les APL dès la fin 2017, Emmanuel Macron a appelé "tous les propriétaire à baisser les loyers de 5 euros par mois".

Lors d'un discours devant les préfets, mardi à l'Elysée, le chef de l'Etat a déclaré: "J'appelle publiquement tous les propriétaires à baisser les loyers de 5 euros par mois". Il s'est dit "surpris du silence collectif" et de l'absence d'appel "aux bailleurs sociaux, aux propriétaires à baisser le prix du logement". Et de conclure : "C'est cela la responsabilité collective."

"Evidemment que c'est pas intelligent"

La semaine dernière, Emmanuel Macron, avait expliqué dans un entretien au Point, envisager d'aller au delà de la baisse controversée de 5 euros des APL "mais seulement dans le cadre d'une transformation profonde qui doit faire baisser les loyers".

Tandis qu'Edouard Philippe avait estimé, pour sa part sur BFM TV, à la fin du mois d'août:

"Évidemment que c'est pas intelligent, c'est une mesure de rabot, les mesures de rabot ce n'est jamais de bonnes mesures, jamais intelligent de faire du rabot."

Le Premier ministre n'a pas manqué d'évoquer la responsabilité du précédent quinquennat. "La baisse générale des APL est contenue dans le budget précédent, que je n'ai pas voté mais que j'exécute."

Pour rappel, les aides personnelles au logement bénéficient au total à 6,5 millions de ménages français, dont beaucoup d'étudiants (environ 800.000), et coûtent 18 milliards d'euros par an au budget de l'État.

(avec AFP)