Macron-Le Pen : comparez les programmes, en 3 min chrono !

Par latribune.fr  |   |  683  mots
Pour mieux suivre le face-à-face télévisé de ce mercredi 3 mai, rien de tel qu'une révision synthétique des principales mesures des deux candidats à la présidentielle. (Crédits : Reuters)
Ce mercredi 3 mai 2017 aura lieu un événement inédit dans la vie politique française : ce sera le premier face-à-face télévisé de second tour à l'élection présidentielle avec un représentant de l'extrême-droite. Voici en quelques lignes, un aperçu synthétique des propositions des deux candidats.

Les électeurs, qui ont suivi avec attention cette campagne hors normes où les surprises ont succédé aux coups de théâtre, n'ont certes pas manqué d'informations. Mais, justement peut-être est-il temps d'une révision synthétique des principales mesures des deux candidats à la présidentielle pour mieux suivre le débat de ce soir. [ Voir en pied d'article le lien vers notre DIRECT à partir de 20h45 ]

EMMANUEL MACRON (candidat de En Marche!)

Europe
Le candidat souhaite un budget, un Parlement et un ministre des Finances, tous trois dédiés à la zone euro.

Entreprises
Le CICE sera transformé en une baisse de charges pérenne. Le taux d'impôt sur les sociétés (IS) sera ramené à 25% à l'horizon 2022.

Simplification du droit du travail
Le régime social des indépendants sera intégré au régime général. Les charges des professions indépendantes seront allégées et le statut d'autoentrepreneur sera élargi.

Salariés
Les salariés ne paieraient plus les cotisations salariales sur le chômage et la maladie en contrepartie d'une hausse de la CSG de 1,7 point sur tous les revenus, y compris les retraites et les revenus du capital.

Taxe d'habitation
Elle sera supprimée pour 80% des foyers. Le coût de 10 milliards d'euros d'ici à 2020 sera compensé aux collectivités locales par l'État.

Santé, retraite
D'ici à 2022, les lunettes et les prothèses dentaires et auditives seront remboursées à 100%. Un « service sanitaire » de trois mois sera effectué par les étudiants dans les métiers de la santé. Une négociation sera ouverte pour instaurer la retraite par points en 2022, sans toucher à l'âge du départ.

Assurance chômage. Ce droit sera ouvert aux salariés démissionnaires (une fois tous les cinq ans) et aux professions indépendantes. Mais le contrôle des demandeurs d'emploi sera renforcé. L'État prendra le contrôle de l'Unédic. L'accent sera mis sur la formation des chômeurs.

Éducation
12.000 postes d'enseignants seront affectés au CP-CE1 dans les zones difficiles. L'autonomie des établissements scolaires sera renforcée.

Budget
120.000 postes seront supprimés en cinq ans dans la fonction publique et 60 milliards d'économies seront réalisées pour réduire les déficits et la dette progressivement.

Sécurité
Un service militaire de 1 mois sera institué pour les jeunes. Le budget de la Défense sera porté à 2% du PIB d'ici à 2025. 10.000 postes seront créés dans les services de sécurité.

MARINE LE PEN (candidate du Front National)

Europe
Suspension immédiate des accords de Schengen. Après négociation puis référendum, la France pourrait sortir de l'euro et de l'Union européenne, conduisant au retour du franc.

Retraite
Retour à la retraite à 60 ans avec quarante années de cotisation. Elle sera financée par la suppression de l'Aide médicale d'État et un accès plus restreint à la protection sociale pour les étrangers.

Taxe à l'importation
Une taxe de 3% serait appliquée aux produits d'importation, à l'exception de ceux qui ne peuvent pas être produits en France. Son montant financera une prime de pouvoir d'achat de 80 euros par mois en moyenne pour les revenus jusqu'à 1.500 euros mensuels.

Immigration
Diviser par 20 l'immigration légale en la limitant à 10.000 personnes par an. Le droit du sol sera supprimé.

Travailleurs étrangers
Une taxe additionnelle frappera tout nouveau contrat d'employé étranger, et financera l'Unédic. C'est l'application de la « préférence nationale », rebaptisée « priorité nationale ».

Terrorisme
Tous les fichés "S" étrangers seront expulsés.

Sécurité
Construction de 40.000 nouvelles places de prison pour lutter contre la surpopulation carcérale.

Institutions
Mise en place la proportionnelle pour tous les scrutins. Tout projet législatif porté par des citoyens, s'il recueillait plus de 500.000 signatures, pourrait faire l'objet d'un référendum national.

Régions 
Les Régions et les intercommunalités seront supprimées pour passer à une organisation administrative en trois strates : « Les communes, les départements et la nation. »

___

+ CONSULTEZ "MACRON / LE PEN, demandez le programme !" (le dossier de tous nos articles pour comparer les programmes des deux candidats)

___

+ CE SOIR, dès 20h40, SUIVEZ EN DIRECT avec La Tribune le débat Macron-Le Pen de l'entre-deux-tours sur https://www.facebook.com/latribune