Arval (BNP Paribas) boucle l'acquisition de la flotte automobile de GE en Europe

Par latribune.fr  |   |  331  mots
Cette acquisition, dont le montant n'a pas été précisé, s'inscrit dans un plan plus global qui intègre Element Financial, le partenaire stratégique d'Arval en Amérique du Nord, qui a finalisé de son côté le rachat de l'activité de GE Capital Fleet Services aux Etats-Unis, au Mexique, en Australie et en Nouvelle Zelande. (Crédits : © Pierre Albouy / Reuters)
Arval, filiale de BNP Paribas spécialisée dans la location de véhicules d'entreprise, a finalisé l'acquisition qui avait été annoncée en juin dernier par le groupe américain GE, qui souhaite se recentrer sur ses activités industrielles.

Arval, filiale de BNP Paribas spécialisée dans la location de véhicules d'entreprise, a finalisé l'acquisition de l'activité de gestion de flotte automobile de GE Capital en Europe, a annoncé le groupe bancaire français mercredi 4 novembre.

"L'opération porte sur plus de 160.000 véhicules situés dans 12 pays européens, dont les trois quarts en France, en Allemagne et au Royaume-Uni et représente un encours d'environ 2,4 milliards d'euros", précise le communiqué de BNP Paribas.

Cette acquisition, dont le montant n'a pas été précisé, s'inscrit dans un plan plus global qui intègre Element Financial, le partenaire stratégique d'Arval en Amérique du Nord, qui a finalisé de son côté le rachat de l'activité de GE Capital Fleet Services aux Etats-Unis, au Mexique, en Australie et en Nouvelle Zelande.

Recentrage de ses activités industrielles

L'opération avait été annoncée en juin dernier par le groupe américain GE qui souhaite se recentrer sur ses activités industrielles -aéronautique, production d'électricité, équipements pour le bâtiment, transport et santé- à travers un allègement drastique des activités de sa filiale financière GE Capital.

Avec ces acquisitions, l'Alliance Element-Arval va représenter une flotte de 3 millions de véhicules dans 47 pays, selon BNP Paribas.

"L'opération aura un impact mineur sur le ratio Common Equity Tier 1 du Groupe. Cet impact est plus que compensé sur l'année par les cessions de titres Klépierre réalisées en juin et en novembre 2015", précise le groupe bancaire.

BNP Paribas a annoncé mardi avoir cédé le solde de sa participation dans le spécialiste européen des centres commerciaux Klépierre, soit 6,5% du capital, pour un prix total d'environ 829 millions d'euros. La cession de 7% de Klépierre en mai avait déjà permis au groupe de réaliser une plus-value de 487 millions d'euros.

|Pour aller plus loin : Les flottes d'entreprises vont-elles porter le coup de grâce à Volkswagen ?

(Avec AFP)