PSA Peugeot Citroën : ventes mondiales en progression mais DS en recul

Par latribune.fr  |   |  377  mots
En Chine et en Asie du Sud-Est, les ventes du groupe ont marqué un léger recul (-0,86%), souffrant de la situation économique. (Crédits : © Benoit Tessier / Reuters)
Le groupe PSA Peugeot Citroën a vendu 2,973 millions de véhicules dans le monde en 2015, soit une progression de 1,2% par rapport à ses ventes de 2014, une croissance principalement tirée par l'Europe. En revanche, la marque DS chute partout, sauf en Amérique latine.

PSA Peugeot Citroën annonce, mardi 12 janvier, une hausse de 1,2% de ses ventes mondiales en 2015, avec 2,973 millions de véhicules vendus. La croissance enregistrée marque donc un net ralentissement par rapport aux +4,3% de l'année précédente.

Progression sur le marché européen

La croissance de PSA en 2015 est principalement due à l'Europe: les ventes du groupe y ont grimpé de 5,86%, et 1,8 million de véhicules y ont été vendus. Peugeot et Citroën progressent (respectivement de 9,43% et 3,02%), tandis que DS, la marque haut de gamme du groupe, y marque le pas (10,82%). Au niveau mondial, les ventes de DS ont d'ailleurs chuté de 13,6%.

Dégringolade pour la DS en Chine

En revanche, en Chine et Asie du Sud-Est, les ventes du groupe ont marqué un léger recul, de 0,86%, avec 735.740 véhicules vendus, en raison de la situation économique chinoise. PSA indique toutefois dans son communiqué un rebond au 4ème trimestre.

Les ventes de la marque DS y ont notamment souffert, puisqu'elles chutent de 20,38%. Citroën recule de 6,03%, tandis que Peugeot progresse de 4,72%. Les ventes de PSA en Chine uniquement ont baissé de 0,4%, avec 731.000 véhicules vendus, contre 734.000 l'an passé. L'Empire du Milieu est devenu en 2014 le premier marché du constructeur automobile hexagonal passant devant la France.

Le Maghreb dope la croissance

Au Moyen-Orient et en Afrique, troisième marché du groupe, les ventes sont en croissance de 6,39%, avec 180.207 véhicules vendus, grâce notamment à la Tunisie, l'Algérie et le Maroc. Citroën y fait une notable progression (+16,13%), devant Peugeot (+2,25%), tandis que la marque DS affiche une nette baisse (-15,45%).

Le groupe mise également sur le marché iranien, après l'accord historique sur le programme nucléaire signé en juillet 2015 entre Téhéran et les grandes puissances, qui ouvre la voie à la levée des sanctions.

Chute en Amérique latine, sauf, exception notable, pour la DS

Le constructeur connaît une situation plus difficile en Amérique latine, où l'environnement économique reste "fortement dégradé", et ses ventes y chutent de 21,41%. C'est en revanche la seule zone où la marque DS progresse, avec des ventes en hausse, certes modeste, de 1,60%.

Le groupe automobile, engagé dans un programme de redressement financier, publiera ses résultats annuels complets le 24 février.

(Avec AFP et Reuters)