États-Unis : smartphones et chaussures, les nouveaux ennemis de la sécurité

Par latribune.fr  |   |  256  mots
Ce renforcement de la sécurité intervient sur fond d'instabilité au Proche-Orient. | Reuters (Crédits : reuters.com)
Face à la montée des risques de bombes indétectables et des tensions au Moyen-Orient, l'Administration de la sécurité des transports américaine a annoncé une batterie de nouvelles mesures.

Prière de ne pas amener vos appareils électroniques en panne. L'Administration de la sécurité des transports (TSA) américaine n'autorisera plus l'embarquement de téléphones portables, de tablettes ou d'autres appareils électroniques lors de vols vers les États-Unis s'ils ne sont pas en état de fonctionner, a-t-elle annoncé dimanche.

Dans certains aéroports européens, du Moyen-Orient et d'Afrique, les passagers pourront désormais se voir obligés d'allumer leurs appareils électroniques (ordinateurs portables compris) devant un agent de sécurité et si l'appareil ne s'allume pas, il ne sera pas autorisé à bord de l'avion, a expliqué la TSA. Ce renforcement des mesures de sécurité avait été annoncé mercredi par le secrétaire américain à la Sécurité intérieure, Jeh Johnson.

Les chaussures en première ligne

Selon une source proche du dossier citée par NBC, les autorités craignent que les ordinateurs portables, tablettes, téléphones portables et autres appareils électroniques puissent être utilisés comme des bombes.


Les aéroports américains renforcent leur sécurité à la demande des États-Unis via Euronews.

 

Outre le contrôle renforcé des smartphones iPhone d'Apple et Galaxy de Samsung, la TSA a aussi réclamé un contrôle accru des chaussures des passagers sur ces vols.

Ce renforcement de la sécurité intervient sur fond d'instabilité au Proche-Orient, et le renvoi devant la justice américaine du suspect numéro 1 dans l'attaque du consulat américain à Benghazi en Libye.

>> Lire : EIIL annonce l'établissement d'un "califat" islamique en Irak