Après Qantas, Malaysia Airlines cherche son salut dans le Golfe avec Emirates

Par Fabrice Gliszczynski  |   |  295  mots
De son côté, Emirates pourra placer son code sur de nombreuses lignes de Malaysia en Malaisie en Asie du sud-est et dans la zone Pacifique. (Crédits : Reuters)
La compagnie malaisienne s'allie avec Emirates. Tous ses passagers vers l'Europe, l'Afrique, l'Amérique du Nord et du Sud, passeront par Dubai d'où ils prendront en correspondance un avion d'Emirates. En contrepartie, Emirates pourra commercialiser des vols intérieurs en Malaisie, mais aussi vers l'Asie du Sud-Est et l'Asie Pacifique.

Nouveau gros coup pour Emirates. Après Qantas il y a trois ans, la compagnie de Dubai a signé un accord commercial d'envergure avec Malaysia Airlines dans lequel la compagnie malaisienne cessera ses opérations en Europe pour faire passer ses passagers qui se rendent sur le Vieux Continent par Dubai d'où ils prendront une correspondance sur Emirates. Malaysia pourra en effet placer son code sur les 38 destinations européennes desservies par la compagnie du Golfe, mais aussi vers des routes africaines, du Moyen-Orient et américaines d'Emirates.

Malaysia arrête ses vols vers Paris et Amsterdam

De son côté, Emirates pourra placer son code sur de nombreuses lignes de Malaysia en Malaisie en Asie du sud-est et dans la zone Pacifique. La compagnie du Golfe va ainsi accroître sa présence dans cette région, laquelle est déjà forte.

Malaysia va donc arrêter de desservir Paris et Amsterdam le 25 janvier prochain. Ce qui pose la question du maintien ou pas du partenariat historique entre KLM et Malaysia. Interrogés, les deux compagnies n'ont pas indiqué si cette coopération allait continuer. Pour rappel, Qantas avait mis fin à son partenariat avec Air France quand elle s'était alliée avec Emirates.

Alors que les deux accidents dont a été victime la compagnie (MH370 a disparu en mars 2014, et MH17 a été frappé par un missile en juillet 2014) ont accentué les difficultés de Malaysia, cet accord avec Emirates va faciliter la restructuration orchestrée par Christoph Mueller l'ancien PDG d'Aer Lingus (et de Crossair).

Comme Qantas, Malaysia restera dans l'alliance Oneworld. Mais le rapprochement entre la compagnie malaisienne et Emirates traduit une nouvelle fois la capacité des compagnies aériennes du Golfe à séduire des compagnies déjà membre d'une alliance