Après le référendum en Crimée, Poutine ira-t-il plus loin ?

Par 28 minutes / Arte  |   |  375  mots
Après le référendum en Crimée... Poutine ira-t-il plus loin ? / Reuters (Crédits : reuters.com)
La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, Poutine s'arrêtera-t-il avec le référendum en Crimée ?

97% de "oui". C'est le résultat du référendum qui s'est tenu dimanche en Crimée pour le rattachement de la péninsule ukrainienne à la Russie.

Condamné par l'ensemble des pays occidentaux, ce scrutin "illégal" et "d'autant plus illégitime qu'il s'est déroulé sous la menace des forces d'occupation russes" a pourtant été conforté par le vote à l'unanimité des parlementaires de la République autonome.

Au lendemain du référendum en Crimée approuvant un rattachement de la province ukrainienne à la Russie, le président russe Vladimir Poutine a signé, lundi 17 mars, l'acte de reconnaissance de la Crimée comme Etat souverain. Plus tôt, le vice-président de la Douma avait indiqué que la chambre basse du Parlement russe adopterait dans un "très proche avenir" une loi autorisant la Crimée à rejoindre la Russie.

Soixante ans après son rattachement à l'Ukraine, la Crimée vient donc de demander officiellement son retour sous l'autorité de Moscou. Le début d'une "escalade inutile et dangereuse" du désir de suprématie de Vladimir Poutine ?  

MISE AU POINT
Par Sandrine Lecalvez

 

RETROVISEUR
Par Marc-Antoine Deporet

1999, l'indépendance du Kosovo
Suite à l'éclatement de la Yougoslavie, le Conseil de sécurité des nations unies place le Kosovo sous administration provisoire de l'ONU. Retour sur le processus d'indépendance de la province serbe.  

 

VU D'AILLEURS
Par Juan Gomez

« Loups de la nuit », les motards de Poutine
Alexandre Zaldostanov, son nom ne vous dit peut-être rien. Et pourtant, il est un fidèle de Vladimir Poutine. Ce qui réunit les deux hommes : la moto.

Celui que l'on surnomme "le chirurgien" est à la tête des "Loups de la nuit", une bande de motards nationalistes russes qui se disent prêts à mourir comme des combattants. Ces bikers ont un objectif : "étendre l'influence russe dans le monde". Et pour cela, ils n'ont pas hésité à rouler jusqu'en Crimée.

 

DEBAT
Pour en débattre, Andreï Gratchev, essayiste et journaliste à Novaïa Gazeta, Jean Radvanyi, géographe et spécialiste de la Russie, du Caucase et des États post-soviétiques, et Annie Daubenton, journaliste et ancienne conseillère culturelle de l'ambassade de France à Kiev.

 

>>> Suivez 28 minutes sur le site de l'émission
sur Twitter @28minutes
 et sur Facebook