Crimée : l'annexion à la Russie voté à 96,77%

 |   |  481  mots
Samedi, François Hollande avait indiqué que la France ne reconnaîtrait pas la validité de cette pseudo consultation.
Samedi, François Hollande avait indiqué que la France ne reconnaîtrait pas "la validité de cette pseudo consultation". (Crédits : reuters.com)
96,77% des habitants de la Crimée ont voté en faveur de l'annexion par Moscou, a annoncé lundi la commission chargée du scrutin. La veille, les Etats-Unis et l'Union européenne ont, sans surprise, rejeté le référendum et appelé la communauté internationale a réagir.

 Le rattachement de la Crimée à la Russie a été approuvé dimanche par 96,77% des électeurs, selon les résultats complets du référendum communiqués lundi par le président de la commission régionale chargée du scrutin, Mikhaïl Malichev.

La veille, un sondage réalisé à la sortie des urnes de l'Institut pour les recherches politiques et sociologiques de la république de Crimée, et diffusé essentiellement par les autorités séparatistes de la Crimée, avait donné un résultat de 93% :

"93% des habitants de la Crimée se sont prononcés pour le rattachement à la Russie, 7% se sont prononcés pour le statut autonome de la Crimée au sein de l'Ukraine". 

Le Premier-ministre séparatiste Serguiï Axionov a immédiatement salué une décision "historique". "Merci à tous ceux qui ont participé au référendum et ont fait leur choix. Aujourd'hui nous avons pris une décision très importante qui rentrera dans l'histoire", a déclaré M. Axionov sur son compte Twitter. 

Que vont faire les Etats-Unis ?

Washington a sans surprise rejeté instantanément le référendum, un scrutin "contraire à la Constitution ukrainienne" organisé "sous des menaces de violences" de la part de la Russie, dans un communiqué de la Maison Blanche : 

"Aucune décision sur l'avenir de l'Ukraine ne devrait être prise sans le gouvernement ukrainien. Nous appelons tous les membres de la communauté internationale à continuer à condamner ce genre d'actions et à prendre des mesures concrètes pour imposer des coûts" à la Russie. 

L'Union européenne a pour sa part prévenu qu'elle mettrait ses menaces à exécution dès lundi en établissant une liste noire de responsables russes et ukrainiens pro-russes visés par des sanctions. Bruxelles avait, ce dimanche, prévenu qu'elle ne reconnaîtrait pas le résultat du vote en Crimée.

La veille, François Hollande avait indiqué que la France non plus ne reconnaîtrait pas "la validité de cette pseudo consultation" :

Il y a une pseudo consultation de la population en Crimée parce qu'elle n'est pas conforme au droit interne ukrainien et au droit international.

>> Lire : Ukraine: "la France comme l'Union européenne ne reconnaîtra pas la validité de cette pseudo consultation" (Hollande)

Une demande formelle dès lundi 

Les résultats définitifs devraient  être connu lundi matin. Les autorités de Simféropol ont indiqué qu'après la publication officielle des résultats elles comptaient adresser à Moscou dans le courant de la semaine prochaine une demande formelle de rattachement à la Russie.

La Douma, chambre basse du parlement russe, qui n'est pas à une provocation près, anticipait déjà une large victoire du "oui". Elle a donc prévu de voter le 21 mars sur un projet de loi rattachant officiellement la Crimée à la Russie... 

>> Lire aussi : L'avenir de la Crimée se joue en partie aujourd'hui

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/04/2014 à 14:51 :
Que d'ignorance et d'approximation parfois quand on lit les réactions des gens et que des réflexes partisans. A ceux qui prétendent que seule l'annexion de la Crimée est à l'origine de la déstabilisation de l'Europe je me permets de leur rire au nez. Rappelons que l'accord garantissant la paix en Europe a été validé par tous les pays européens sont les accords d'Helsinki, qui consacraient l'intangibilité des frontières (1974 je crois) Or, la première fois que ledit traité a été mis à mal c'est en 1990, lors de l'annexion d'un Etat souverain (et non une province) la RDA par la RFA, le véritable précédent est là...Et de mémoire, à part des élections législatives, je n'ai pas le souvenir d'un référendum.
Plus près de nous, la véritable boîte de Pandore a été la dislocation de la Yougoslavie, validée par les puissances européennes, en consultant uniquement les populations séparatistes et sans tenir compte des millions d'unionistes qui avaient également le droit de vouloir rester dans la fédération. Un processus fait en validant des tracés de frontières d'un dictateur communiste...

Plus récemment encore, et ce qui restera comme l'élément premier d'une longue série (dont l'Ossétie, la Crimée font partie) c'est le soutien inconditionnel des Occidentaux pour la sécession, illégal au regard des résolutions onusiennes, de la province autonome du Kosovo. Non validé par l'ONU mais soutenue par les mêmes pays qui condamnent le "coup de force russe. Pourtant, pas un coup de feu a été tiré alors que la sécession du Kosovo a été permise en amont par une coalistion militaire (hors cadre de l'ONU et une campagne militaire de 79 jours. De même rappelons qu'une portion de territoire de l'UE (Chypre) est toujours illégalement occupé par un Etat tiers non membre de l'UE mais ayant signé les accords d'Helsinki (à vérifier)

Me font beaucoup rire tous ces gens droits de l'hommistes mais slavophobe, ou russophobes ou orientalophobes cachés qui s'empressent de condamner sans jamais faire d'autocritique. Je rappelle que selon l'ONU, l'un des derniers territoires au monde considéré comme "encore colonisé" est l'île de Mayotte, illégalement occupée et rattachée à la France (résolutions 3385 il me semble, fin des années 70's). En outre, lorsque Sarko en a fait un département il a définitivement contribué à radicaliser la situation et entériner l'illégalité manifeste de ladite occupation; ce qui est amusant c'est que "de jure" tout emploi dans la fonction publique française à Mayotte est illégale aussi. ainsi, selon le droit international, si les territoires palestiniens doivent être évacués, il en est de même pour Mayotte qui devrait être rendu aux Comores...

Comme quoi il n'est pas nécessaire de remonter à la Savoie ou autres tout comme il serait pédant de dire que cet argument ne passe pas....

Précision là encore concernant le droit bafoué par les "démocraties", rappelons que l'UE est en train de négocier avec un gouvernement putschiste ukrainien (ou révolutionnaire comme vous voulez si vous y croyez encore), non élu un accord d'adhésion ce qui là aussi, contrevient à toutes les règles et les valeurs officielles de ladite UE...Grotesque et illégale là encore les accords d'associations négociés avec la province sécessionniste du Kosovo par la même UE.....

Sans parler des agissements de ces mêmes démocraties en Libye, Côte d'Ivoire, Mali etc....C'est une crédibilité impossible à rétablir, ce qui menace l'Europe c'est le ridicule dans lequel elle s'est empêtrée...Si nos dirigeants pensent vraiment qu'ils sont eux dans leur bons droits et pas les russes: lol, il reste aussi les gens crédules abreuvés de nos médias mais le monde n'est pas dupe, les gens de l'extérieur de l'UE sont bien plus conscients de la mascarade....

Les occidentaux sèment ce qu'ils récoltent: comment espérer éviter un retour de bâton lorsque l'on sponsorise les séparatismes sans jamais tenir compte de l'avis des unionistes en général et imaginer qu'ils éviteront aux, la sentence de cette volonté permanente d'autodétermination...

Les occidentaux et les gens crédules me font rire et peut-être pas que moi certainement.
a écrit le 21/03/2014 à 20:42 :
Merci Mr Decapadiot....vous avez tout à fait raison
a écrit le 19/03/2014 à 10:25 :
La France n'a pas les moyens de brandir le Droit international.

L'exemple de la Savoie est criant. La France a annexé la Savoie, nation (ce qu'elle est toujours en Droit international) et état souverain, au moyen d'un référendum dans des conditions ubuesque (pas de vrai choix, pas de bulletin "non", sous occupation militaire française, plus de votants que d'inscrits, déportation à cayenne pour les récalcitrants etc.) pour obtenir un score 99.8%. Le traité prévoyait des clauses irréfragables (neutralité, zônes franches etc.) qui n'ont jamais été respectées par la France. Pire encore la France a été condamnée en 1932 par la cour de la Haye pour le non respects de ces clauses, ce qui ne l'a pas empêchée de poursuivre les violations du Droit international.
Aujourd'hui le traité de 1860 d'annexion territorial de la Savoie et de son peuple souverain en plus d'être caduc est abrogé par le traité de Paris de 1947 et les résolutions de l'ONU de 1950 et 1960 sur la décolonisation.
Bon ben la France aura du mal à critiquer la Russie qui ne fait que récupérer un territoire (et pas un pays comme la Savoie), et dont l'histoire montre qu'il est plus Russe qu'Ukrainien.
Réponse de le 20/03/2014 à 9:47 :
Franchement merci pour cette barre de rire: Je suis Bressan, donc de la Bresse, qui était ratachée à la Savoie à l'époque. Vous parlez d'une chose qui s'est passée il y a trèèès longtemps... Faut pas abuser quand même. Vous vous rendez compte de l'ineptie de ce que vous annoncez, dans le sens ou le régime était très différent?... Dans ce cas remettons en cause le territoire de la France depuis plus longtemps. Remontons à la guerre de 100ans et rendons Bordeaux aux Anglais... Par contre récupérons la Belgique. Ou alors pourquoi les Italiens ne revendiqueraient pas le territoire de l'empire Romain? Donnons leur au moins Nice c'était Italien avant. Etc etc etc.... Bref, quelque soit le territoire, en France ou ailleurs, vous trouverez toujours des racines différentes. Tiens, les USA devraient rendre leur territoire au tribu Peaux-Rouges. Les Canadiens aussi. Et l'Amérique du Sud devraient revenir aux descendants des Incas et autres. et la Russie devrait rendre la Tchétchénie... Vous l'avez oublié cette dernière?
Bref....Vos aurguments ne tiennent pas.
a écrit le 19/03/2014 à 10:23 :
La France n'a pas les moyens de brandir le Droit international.

L'exemple de la Savoie est criant. La France a annexé la Savoie, nation (ce qu'elle est toujours en Droit international) et état souverain, au moyen d'un référendum dans des conditions ubuesque (pas de vrai choix, pas de bulletin "non", sous occupation militaire française, plus de votants que d'inscrits, déportation à cayenne pour les récalcitrants etc.) pour obtenir un score 99.8%. Le traité prévoyait des clauses irréfragables (neutralité, zônes franches etc.) qui n'ont jamais été respectées par la France. Pire encore la France a été condamnée en 1932 par la cour de la Haye pour le non respects de ces clauses, ce qui ne l'a pas empêchée de poursuivre les violations du Droit international.
Aujourd'hui le traité de 1860 d'annexion territorial de la Savoie et de son peuple souverain en plus d'être caduc est abrogé par le traité de Paris de 1947 et les résolutions de l'ONU de 1950 et 1960 sur la décolonisation.
Bon ben la France aura du mal à critiquer la Russie qui ne fait que récupérer un territoire (et pas un pays comme la Savoie), et dont l'histoire montre qu'il est plus Russe qu'Ukrainien.
a écrit le 17/03/2014 à 22:14 :
Bah Kiev pour les Russes, c'est comme l'Alsace et la Lorraine... on vous arrache le cœur. Qui est pour des sanctions? Qui est contre des échanges commerciaux puisque l'échange crée la richesse?
Réponse de le 18/03/2014 à 15:20 :
la France n'a jamais provoqué entre 2 et trois millions de morts par famine chez les alsaciens et qu'après guerre on ne les a pas envoyé massivement dans des goulags. La mère patrie Russe est souvent une ogresse.
Ensuite la frontière entre l'Ukraine et la Russie avait été garantie par un traité en 1994. Si un traité signé avec la Russie ne vaut plus rien au bout de 20 ans, alors in ne vaut même plus alors que l'encre n'en est pas encore sèche.
Réponse de le 18/03/2014 à 19:11 :
L'URSS est morte, faudrait se mettre à jour. Heureusement qu'on ne se remémore pas le Nazisme dès qu'on a une négociation avec l'Allemagne.
a écrit le 17/03/2014 à 21:53 :
hollande à toujours un métro de retard, actuellement c'est lui le pollueur politique et son adjoint du sang contaminé est du même lot.
a écrit le 17/03/2014 à 20:24 :
Combien de bulletin blanc et combien se sont véritablement déplacé ? Si c'est 96% des 12 personne ayant fait le déplacement jusqu'aux urnes...
Réponse de le 17/03/2014 à 21:59 :
les votants en Crimée ne sont pas comme les veaux de Français, ils se déplacent et votent sagement. Nous avons fait une erreur et maintenent on paye l'addition.
Réponse de le 18/03/2014 à 17:16 :
vous avez raison, d'ailleurs Poutine dénonce les fraudes massives qui ont permis ces 4% de non.
a écrit le 17/03/2014 à 17:31 :
A qui le tour? l'Est de l'Ukraine? Les pays Baltes? encore ailleurs? On me dit aussi que dans la "fédération" (=empire) Russe (=soviétique) il y aurait des tentations séparatistes (Caucase entre autres), verrons nous aussi des référendum? Un grand bravo à tous ces Français qui sont dans notre bonne vieille tradition bonapartiste et collaborative, Mr POUTINE peut envahir la France tranquille, c'est la même qu'en 40, ils sauront l'accueillir et puis on parle Russe à Nice, Courchevel ou Monaco c'est tout à fait légitime.
Réponse de le 17/03/2014 à 18:23 :
C'est simple, les Écossais font leur référendum le 19 Septembre, les Catalans le 9 Octobre... http://fr.wikipedia.org/wiki/Référendum_sur_l'indépendance
Mais avant on va voter aux Européenes pour remercier Catherine Ashton (PSE, le PS quoi) pour son soutien aux néo-nazi Svoboda
Réponse de le 17/03/2014 à 22:40 :
Pas besoin d'aller si loin; il y a beaucoup de gens en France qui en ont marre de ce système "merdique" UMPS. Le ratachement du Pays Basque, de la Corse et de la Bretagne à la Russie serait certainement plus bénéfique que de rester dans ce Titanic européen qui risque de bientôt couler ou d'être investi par une racaille ressemblant à celle de Kiev...
a écrit le 17/03/2014 à 14:52 :
Nos hommes politiques me dégoutent de plus en plus, tous les politique européens rejetent le référendum russe sur la crimée, se souviennent t'ils de ce qu'ils on fait du référendum en France en 2005 ? quand les Français on rejetés la constitution européenne...........ils sont passées outre, et on fait le traité de lisbonne.
a écrit le 17/03/2014 à 12:34 :
La vérité est que si demain en France et même en Europe on organisait un référendum avec une seule question : voulez-vous quitter l'Euro et quitter l'Europe ? il se pourrait fort bien que l'on obtienne un score similaire à celui de la Crimée !!!
Réponse de le 17/03/2014 à 15:03 :
Alors que les Ukrainiens veulent entrés, d'autre veulent en sortir...........à méditer donc .
Réponse de le 17/03/2014 à 19:24 :
Tout a fait. Si un jour l'Ukraine entre dans l'union européenne elle va vite déchanter. C'est comme leur révolution orange : les politiciens leurs promettaient tout et n'importe quoi, et quand les Ukrainiens ont vu que rien n'était tenu, ils ont changé tout le monde mais c'était trop tard. S'ils entrent dans l'UE ce sera trop tard pour eux et pour nous.
Réponse de le 17/03/2014 à 19:34 :
Ils ont raison l'Europe est faite uniquement pour les capitaux et pour les bobos, les peuples pour ces politicards sont des variantes qui n'intéressent personnes. Si demain il y a référendum je vote des deux mains pour sortir de ce bordel.
Réponse de le 17/03/2014 à 20:26 :
D'accord avec vous. Je ferais de même.
Réponse de le 17/03/2014 à 22:06 :
UE est un bourbier et nous nous enfonçons un peu plus chaque jours
a écrit le 17/03/2014 à 12:19 :
aussi nul comme article que tout ce que l'on peut trouver sur internet !
personne ne nous donne le % d'abstention et donc on nous fait croire que 97 % de la population a voté pour, ce qui est faux même si c'est une large majorité.
a priori 25 % de la population n'a pas voté dont la moitié sont les tatar qui représentent 12.5 % de la population.

Ce n'est pas du journalisme, c'est la relecture des articles de Poutine.
Réponse de le 17/03/2014 à 13:22 :
Allez, faite nous croire que les journaux occidentaux sont pro-Poutine et c'est pour delà que les contributions qu'on peux lire un peu partout saluent le référendum en Crimée... J'ai lu que le taux de participation est de 81%, donc en corrigeant le chiffre de 96.5% des OUI avec que des NON pour les abstentionnistes, on a toujours 78% de vote favorable...
Réponse de le 17/03/2014 à 15:13 :
Et alors ? Au moins, contrairement à ce qui se déroule dansd la plupart des "démocraties" (vraiment ,?) européennes, le référendum est légal et a pu se dérouler. On est loin des pays "démocratiques" européens qui interdisent tout referendum et toute consultation populaire légitime. Ah oui, il y a les élections, c'est vrai. Mais quand les citoyens ne votent pas comme les politiciens l'exigent, ces derniers affirment que les citoyens sont plus cons que citoyens (d'oùm le terme de concitoyens, sans doute) et ils les obligent "démocratiquement" bien entendu à revoter ... selon le souhait de ces mêmes politiciens véreuix et corrompus. Putine n'a aucune leçon de démocratie à recevoir de la part d'européens qui ont fomenté et soutenu des hordes barbares et criminelles qui ont mix Kiev à feu et à sang; ces mêmes européens qui ont activement participé à la destitution illégale d'un psdt ukrainien démocratiquement, légitimement et démocratiquement élu.
a écrit le 17/03/2014 à 12:00 :
Et bien voilà une bonne chose de faite. Vox populi, vox dei.
a écrit le 17/03/2014 à 11:21 :
Poutine, le pire des dirigeants...a l'exclusion de tous les autres.
Réponse de le 17/03/2014 à 19:36 :
Poutine à une grosse qualité il défend son pays nous on est des mous comme notre Flamby 1er.
Réponse de le 18/03/2014 à 6:40 :
Pire, Toutmou 1er trahit en agissant pour ses deux maîtres : Wall Street et la secte talmudique !
a écrit le 17/03/2014 à 11:05 :
... les habitants de Crimée qui ont le droit de particoêr à un referendum. ce n'est pas dans l'europe antidémocratique, mafieuse et corrompue que cela arriverait; dans cette zone du monde "libre" (vraiment ?) où la plupart des pays interdisent les referendums ... démocratiquement, bien entendu. ET où, si les gens ne votent pas comme les politiciens corrompus le veulent, des nouveaux votes sont organisés et soigneusement "encadrés", comme cela s'est déjà vu.dans cette "belle" zone du monde "libre" (la rigolade ! ) où les décisions économiques et politiques ne sont prises que dans le seul intérêt d'une bande de banksters véreux, de financiers avides et de multinationales douteuses, contre l'avis de la majorité de la population européenne. Tiens, l'europe ... est-ce que ce ne sont pas justement les européens qui ont soutenu les bandes criminelles qui ont saccagé Kiev et terrorisé la population locale, mais qui matent dans le sang la moindre manifestation organusée dans un de ces beaux pays "libres" européens ? Les européens n'ont de leçon de démocratie à donner à personne. Et surtout pas aux habitants de la Crimée ou aux Russes. N'en déplaise aux nervis et autres collabos qui n'ont pas les moyensintellectuels ou le courage d'oser penser par eux-mêmes.
Réponse de le 17/03/2014 à 11:44 :
On va vite voir ce qui se passe en Europe avec les votations Écossaise le 18 Septembre 2014 ou Catalanes le 9 Novembre 2014 (sans le consentement de Madrid) ! http://fr.wikipedia.org/wiki/Référendum_sur_l'indépendance
a écrit le 17/03/2014 à 10:30 :
25 ans après la chute du mur de Berlin ...par référendum , la Crimée se dé-soviétise et se rattache à la Russie ...comme la RDA fut rattachée à la RFA ...mais dans ce cas sans référendum.....!
Réponse de le 17/03/2014 à 13:51 :
Quelle comparaison ...
a écrit le 17/03/2014 à 9:54 :
La bourse dans le vert, plus personne ne s’émeut de cette "annexion" comme vous dites.. Ah, sauf le prix Nobel de la Paix, qui va répéter à plus soif qu'il ... ne reconnaitra jamais ce référendum. Chercher l'erreur ! Qu'un dictateur ne puisse supporter l'avis du peuple (et encore, ici c'est pas le sien) je veux bien, mais un Prix Nobel de la Paix ... On est loin de Gandhi là.
a écrit le 17/03/2014 à 9:51 :
Il faut sans doute refaire un peu d'histoire, la Crimée à été donnée à l'Ukraine en 1955 par Khrouchtchev, il n'apparait pas anormal qu'elle revienne dans la Russie d'aujourd'hui, sachant que leur culture et langue c'est le Russe.
Réponse de le 17/03/2014 à 14:23 :
Sur le fond vous avez raison, mais nous ne saurons jamais dans quelles conditions réelles s'est passé ce référendum. De plus,çà a été fait sur fond d'occupation militaire (il faut appeler un chat un chat).
J'ai l'impression surtout que depuis le début l'Ukraine s'est bien fait b***ée. Ce qui me pose problème, c'est qu'est ce qui se passera pour d'autres territoires? Géorgie, Ukraine, et ensuite?
Réponse de le 17/03/2014 à 17:33 :
il faut faire un peu d'histoire, l'Algérie était française il ne serait pas anormal qu'elle le redevienne, en plus ils sont nombreux à parler français.
Réponse de le 18/03/2014 à 15:12 :
sans compter une bonne partie de l'afrique sub saharienne, et je n'ai aucun doute que si l'on les faisait voter à main levée entre deux rangées de matraques, on aurait même des bons scores référendaires.
a écrit le 17/03/2014 à 9:37 :
Poutine garde son port sur la mer et nous on récupère les dettes de l'ukraine,va falloir se serrer la ceinture encore plus.Merci les idéalistes
a écrit le 17/03/2014 à 9:29 :
Bon deal,Poutine prend la crimée et nous on récupère le reste de l'ukraine.Tout le reste c'est du bla bla
Réponse de le 17/03/2014 à 9:31 :
le reste de l'Ukraine ? avec les dettes et les néo-nazis au pouvoir ?
ça c'est un bon deal !!!
a écrit le 17/03/2014 à 9:12 :
Vote pour choisir entre rejoindre la Russie et... quitter l'Ukraine, vote en présence de 30,000 soldats soviétiques (pardon... russes !) Vote SANS observateurs internationaux contrairement aux promesses du tsar Poutine, vote SANS enveloppes : on a vu mieux, comme démocratie !!!
Réponse de le 17/03/2014 à 9:27 :
Juste sur les observateurs internationaux, ils étaient bien là. Arrêtez votre désinformations. Et aucune image n'a montré des soldats russes. Même sur BFM on voyait les gens pleurer de joie. Un tel résultat ne suffit pas à tuer les trolls pro-US ?
Réponse de le 17/03/2014 à 9:33 :
ouais ! bof !
c'est pas pire que ce qui c'est passé à Kiev
n'importe comment , avec ou sans observateurs , le résultat était connu d'avance , avec une population à majorité Russe et un pays en déconfiture totale.
Réponse de le 17/03/2014 à 9:45 :
@Lyon69 Ben Oui, En France par exemple référendum de 2005 sur le Traité de Lisbonne parfaitement légal.....seul problème c'est le résultat qui n'était pas légal ! Nous, les français, On est drôlement fort en démocratie !
Réponse de le 17/03/2014 à 11:31 :
@kwel : Poutine a même obtenu plus de 110% de voix dans certains bureaux de vote en Russie à la dernière présidentielle : ca se passe de commentaires ! @jojo: les défauts antidémocratiques européens n'excusent pas plus l'annexion de la Crimée par le tsar russe que celle de l'Autriche par le Reich en son temps !
Réponse de le 17/03/2014 à 12:07 :
@lyon69: Désolé, mais les chiffres du vote ne sont pas trop étonnant. Il faut juste faire une réflexion simple: l'Ukraine actuelle est un "failed state" au bord de la faillite financière avec un pouvoir nul et non-légitime et le PIB nominal de 2780 euros per capita, la Russie actuelle a le PIB nominal de 10150 euros per capita, certes, a des problèmes et une dépendance forte des prix de la matière première, mais ce n'est pas un "failed state", au moins pour l'instant. La corruption, le capitalisme sauvage oligarchique et la folie administrative du pouvoir présentent bien dans les deux pays à l'échelle comparable. Ajouter à cela une dominance des russes ethniques en Crimée, une dominance totale des russophones, l’abstention partielle des tatars et toutes les bêtises des politiciens nationalistes ukrainiens depuis plus de 20 ans et vous verrez que le résultat du référendum est logique. De plus les observateurs internationaux étaient présents, au moins, dans certains endroits. P.S. Je suis extrêmement loin d’être adorateur de Poutine
Réponse de le 17/03/2014 à 15:50 :
@lyon69: faudrait pas que ton idéologie aveugle te mène trop loin :-) peut-être considères-tu que les 22% des voix des inscrits de Hollande au 1er tour sont plus démocratiques, moi non :-) je pense en outre qu'il faut laisser les peuples disposer d'eux-mêmes !!!
Réponse de le 17/03/2014 à 19:40 :
Pour Lyon69 il est difficile de le suivre tant pour la politique ou pour l'économie, le matin il est salarié et l'après midi il dirige une entreprise de 9 employés c'est assez compliqué.
a écrit le 17/03/2014 à 8:57 :
"aurait obtenue" (dans le titre) : SANS e à obtenu. Grammaire oblige !
Réponse de le 17/03/2014 à 19:41 :
Bravo poure lortografe
a écrit le 17/03/2014 à 8:42 :
Un score soviétique sur fond de menaces de milices russes n'et pas vraiment convaincant. Et il y a de plus suffisamment d'opposants à Poutine en prison pour que l'on ne puisse être persuadé que les criméens auront plus de liberté et de démocratie avec Poutine qu'avec un gouvernement Ukrainien. Moi je me souviens que la seconde guerre mondiale a débuté avec la réunification forcée de l'Autriche et a été justifiée ensuite par "l'impérieuse nécessité" de réunifier les minorités germanophones et d'avoir un lebensraum. On est en train de retomber dans le même schéma. Un peuple qui se sent humilié à la fin de la guerre froide et pleure une "grandeur" perdue et largelent fantsmatique, un leader autocratique qui a besoin d'une dictature pour rester au pouvoir et une Douma qui vient d'autoriser par avance Poutine a rattacher à la Russie toute population qui se déclarerait russe. Si ça marche avec l'Ukraine, Poutine va tenter de réannexer tous les états indépendants, les pays baltes, et dans 10 ans, une guerre d'annexion contre la pologne et les anciens vassaux du pacte de Varsovie?
Réponse de le 17/03/2014 à 10:05 :
Confondre une invasion (ou une réunification forcée) avec un référendum, faut être sacrément tordu quand même.
Réponse de le 17/03/2014 à 14:26 :
@Gaston: l'envoi de soldats sur un sol étranger ce n'est pas une invasion selon vous?
Réponse de le 17/03/2014 à 19:33 :
Ces soldats ont été appelées par les autorités légitimes de Crimée (qui ne sont pas les putschistes de Kiev), ça n'a rien d'une invasion.
Réponse de le 17/03/2014 à 21:55 :
Donc si demain les bretons demandent à un autre pays de même culture de base, genre au pif Irelande, d'envoyer des soldats en Bretagne pour les protéger, ce serait normal et non une invasion?
Réponse de le 18/03/2014 à 15:29 :
C'est pas demain la veille qu'on verra des soldats irlandais débarquer à Lorient pour protéger les bretons... Ils ne causent pas la même langue, et puis surtout les irlandais n'ont pas à la tête de leur pays un pourri corrompu qui ne peut survivre qu'en jouant la politique du pire. Un référendum ne peut être validé que si les personnes qui votent sont absolument libres de toute contrainte, ont la possibilité de voter contre sans craindre pour leur sécurité et leur vie.
a écrit le 17/03/2014 à 8:40 :
"L'annexion" ? Vraiment ? C'est sûr que la population s'est faite "annexée" par l'envahisseur russe. D'ailleurs, ils sont tellement "annexés" qu'ils fêtent l'événement : http://www.dailymotion.com/video/x1hmxgz_crimee-simferopol-fete-le-rattachement-a-la-russie_news
Le Parisien reconnait lui au moins, une fête quand il en voit une !
Réponse de le 17/03/2014 à 8:55 :
Si vous reconnaissez la légalité de ce referendum, soutiendriez-vous la tenue d'un même referendum de communes françaises frontalières qui voteraient leur rattachement à la suisse, à l'Allemagne, au Luxembourg, etc ???
Réponse de le 17/03/2014 à 10:26 :
Et vous même, si vous reconnaissez la légalité du coup d''Etat orchestré à Kiev (par des néo-nazis qui plus est !), vous le reconnaitrez sûrement ailleurs ?
Réponse de le 17/03/2014 à 11:41 :
On peut exiger (c'est prévu pour bientôt) une élection générale en Ukraine. On peut exiger des concessions démocratiques pro-russophones. Mais on ne peut accepter l'intervention militaire du tsar russe ! La base non-négociable reste l'indivisibilité de l'Ukraine ! ... Dans le cas contraire, il suffirait que la communauté chinoise, algérienne ou autre en France, se regroupe sur une région et décident de voter pour demander un rattachement à leur pays d'origine et le dépeçage de la France sera rapide !!
Réponse de le 17/03/2014 à 12:33 :
Ah bon ? On ne peut accepter l'intervention militaire des russes en Crimée (région qui fut russe depuis Catherine II jusqu'en 1957 et qui, plus est, intervention qui n'a fait aucun mort contrairement au coup d'Etat de Kiev) mais on peut accepter celles faites par les USA ou la France sans mandat de l'ONU en Irak ou en Libye par exemple et qui ont fait des dizaines de milliers de morts ?
Réponse de le 17/03/2014 à 14:30 :
des dizaines de milliers de morts en Libye à cause de l'OTAN? Je serais curieux de connaître vos sources. En Irak, je ne dis pas, et il est clair que parfois la politique US n'a pas de leçons à donner. Concernant la France je serai beaucoup plus modéré.
Réponse de le 17/03/2014 à 15:26 :
Je parle des deux interventions réunies. Sinon, peut-on considérer qu'il y a un seuil acceptable de victimes collatérales ? Comment croyez-vous que les populations concernées accueillent ce message, porteur des "valeurs" de l'occident ? Est-ce que l'Irak et la Libye sont des démocraties où il fait bon vivre aujourd'hui ? http://leplus.nouvelobs.com/contribution/802608-irak-mon-beau-pays-est-dans-le-chaos-10-ans-apres-l-invasion-americaine.html
Réponse de le 17/03/2014 à 19:43 :
Oui je soutiendrai un tel référendum il me permettra de rencontrer des vrais patrons ou des vrais salariés pas les deux qui font une seule personne.
Réponse de le 17/03/2014 à 19:47 :
Votre scénario catastrophe est impossible en France vous pouvez envoyés vos 9 employés pour remettre de l'ordre.
Réponse de le 17/03/2014 à 22:02 :
@TC vous avez tout à fait raison quant à l'état actuel de l'Irak et de la Libye. Mais le problème ne vient pas de l'intervention en elle-meme, mais de sa finalité. L'objectif militaire a été rempli dans les 2 cas, mais il n'y a pas eu de victoire politique. Car nous avons ds dirigeants qui ne comprennent pas qu'une guerre, quelle qu'elle soit, ne se gagne maintenant plus uniquement sur le strict plan militaire. La preuve avec ces 2 pays.
a écrit le 17/03/2014 à 8:31 :
et mr hollande est contre COMME EN FRANCE, IL NE RESPECT PAS LE PEUPLE,pas plus que les deputes et senateurs qui votent pour leur carriere pas en representants du peuple
Réponse de le 17/03/2014 à 9:34 :
la clique Obama-Hollande et cie s'est encore faite humiliée , comme en Syrie.
il est grand temps que la France prenne ses distances avec les USA et l'Otan et redevienne une nation indépendante.
Réponse de le 14/06/2014 à 6:46 :
en signant le traité transatlantique!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! mdr
a écrit le 17/03/2014 à 8:21 :
Cette affaire de Crimée laissera deux questions. La première est le sentiment des français sur les positions de leurs représentants: partagent-t-ils leurs certitudes sur l'illégalité et l'impossibilité de ce qu'ils appellent " l'annexion" de la Russie? Alors que l'on fait des sondages sur tout, on ne voit rien sur un sujet crucial..le deuxième est l'impression du retour à une propagande étatique très nauséabonde..très, très, désagréable..
Réponse de le 17/03/2014 à 14:33 :
Je suis surtout choqué qu'en Occident, j'ai l'impression que c'est la propagande Russe qui atteint le mieux ses objectifs. Beaucoup préfèrent croire les Russes (et donc Poutine) plutôt que leurs propres dirigeants.
Alors c'est que le monde va mal, très mal....
Réponse de le 17/03/2014 à 17:30 :
@Jolindien j'ai aussi mal ne vous déplaise mes autres contributions. Faut croire que les occidentaux, avec l'Euro sera le Bonheur, faut envahir l’Afghanistan car les terroristes étaient Saoudiens, les armes de destructions massive en Irak ont finalement épuisé leurs crédibilités. Maintenant je ne pense pas qu'on préfère Poutin, mais si vous avez lu le livre "Le grand échiquier" de Zbigniew Brzezinski (conseillé spécial aux USA), la déstabilisation de l'Ukraine est une condition au maintien de l’Hégémonie américaine. Faut croire que le peuple préfère l'équilibre...
Réponse de le 17/03/2014 à 19:40 :
Évidemment qu'on ne croit pas ses propres dirigeants. La bonne blague. Il faut vraiment être étranger pour ne pas voir que la popularité de Hollande atteint des records de faiblesse.

Mais même si Hollande avait été crédible, tout le monde a vu ce qu'ont fait les putschistes pendant des semaines à Kiev, et le problème est parti de là, absolument pas de Poutine ou de la Crimée.
Réponse de le 17/03/2014 à 22:07 :
@ axel je m'en cogne de Hollande, mais un truc de fou, mais je ne suis pas assez bête pour me laisser pourrir par la propagande russe. Et elle marche à fond depuis quelques temps.
a écrit le 17/03/2014 à 8:16 :
Cette 'affaire' de Cri
a écrit le 17/03/2014 à 8:10 :
Enfin, la Crimée réunifiée à la Russie!
a écrit le 17/03/2014 à 8:01 :
En France on aime pas quand le peuple s'exprime. Référendum légal au Kosovo, illégal en Crimée, annulation des résultats sur le référendum sur la constitution européenne de 2005... Quels bons donneurs de leçons sommes-nous!
a écrit le 17/03/2014 à 7:29 :
De quelle annexion parlez vous ? le peuple de Crimee a coisi son destin , cessz vos grimaces , car la verite est claire ........la france et l,Amerique ont echoue dans leur ideologie expantionniste
a écrit le 17/03/2014 à 7:03 :
qu'en pense notre ministre partisane de l’indépendance de la Guyane
a écrit le 17/03/2014 à 7:03 :
Je comprends mal le comportement des Occidentaux dans cette affaire... ont-ils oubliés le Kosovo ? Deux poids, deux mesures !
Réponse de le 17/03/2014 à 9:01 :
Épuration ethnique dans un cas, pas dans l'autre ! Vote libre (sous contrôle internationale) dans un cas, vote APRÈS intervention militaire de près de 30,000 soldats soviétiques (pardon... russe!) ! Choix entre indépendance ou maintien en Serbie dans un cas, choix entre quitter l'Ukraine ou ... quitter l'Ukraine de l'autre !! Comparaison n'est pas raison !
Réponse de le 17/03/2014 à 10:47 :
@celui qui répond : Vote tellement libre que tous les Serbes qui n’ont pas voté dans le bon sens ont été déporté. Votre modèle de démocratie obligé les habitants de Mitrovica a cacher leur appartenance sous peine de se faire tirer dessus.
Il y a des casques bleus partout depuis 20 ans, et le jour où ils partent, la guerre repartira de plus belle, car le « pouvoir » en place a consfisqué tous les biens Serbes et les a redistribuer aux « Kosovar ».
Et forcément, il n’y avait aucun soldat d’occupation lors du référendum au Kosovo ?

Je pense qu’il faut arrêter de se faire bourrer le moult. Ce qu’il faut que tu comprennes, c’est que les occidentaux ont humilié les Russes et les Serbes avec le Kosovo, et là, les Russes ont tout simplement utilisé les mêmes armes.
Alors, si on accepte le kosovo, on accepte la Crimée, et on accepte la Catalogne, les Basques, la Bretagne la Savoie, la Corses etc…
Réponse de le 19/03/2014 à 9:54 :
Exact testatio

L'exemple de la Savoie est criant. La France a annexé la Savoie, nation (ce qu'elle est toujours en Droit international) et état souverain, au moyen d'un référendum dans des conditions ubuesque (pas de vrai choix, pas de bulletin "non", sous occupation militaire française, plus de votants que d'inscrits, déportation à cayenne pour les récalcitrants etc.) pour obtenir un score 99.8%. Le traité prévoyait des clauses irréfragables (neutralité, zônes franches etc.) qui n'ont jamais été respectées par la France. Pire encore la France a été condamnée en 1932 par la cour de la Haye pour le non respects de ces clauses, ce qui ne l'a pas empêchée de poursuivre les violations du Droit international.
Aujourd'hui le traité de 1860 d'annexion territorial de la Savoie et de son peuple souverain en plus d'être caduc est abrogé par le traité de Paris de 1947 et les résolutions de l'ONU de 1950 et 1960 sur la décolonisation.
Bon ben la France aura du mal à critiquer la Russie qui ne fait que récupérer un territoire (et pas un pays comme la Savoie), et dont l'histoire montre qu'il est plus Russe qu'Ukrainien.
Réponse de le 19/03/2014 à 9:54 :
Exact testatio

L'exemple de la Savoie est criant. La France a annexé la Savoie, nation (ce qu'elle est toujours en Droit international) et état souverain, au moyen d'un référendum dans des conditions ubuesque (pas de vrai choix, pas de bulletin "non", sous occupation militaire française, plus de votants que d'inscrits, déportation à cayenne pour les récalcitrants etc.) pour obtenir un score 99.8%. Le traité prévoyait des clauses irréfragables (neutralité, zônes franches etc.) qui n'ont jamais été respectées par la France. Pire encore la France a été condamnée en 1932 par la cour de la Haye pour le non respects de ces clauses, ce qui ne l'a pas empêchée de poursuivre les violations du Droit international.
Aujourd'hui le traité de 1860 d'annexion territorial de la Savoie et de son peuple souverain en plus d'être caduc est abrogé par le traité de Paris de 1947 et les résolutions de l'ONU de 1950 et 1960 sur la décolonisation.
Bon ben la France aura du mal à critiquer la Russie qui ne fait que récupérer un territoire (et pas un pays comme la Savoie), et dont l'histoire montre qu'il est plus Russe qu'Ukrainien.
Réponse de le 19/03/2014 à 9:57 :
Exact testatio

L'exemple de la Savoie est criant. La France a annexé la Savoie, nation (ce qu'elle est toujours en Droit international) et état souverain, au moyen d'un référendum dans des conditions ubuesque (pas de vrai choix, pas de bulletin "non", sous occupation militaire française, plus de votants que d'inscrits, déportation à cayenne pour les récalcitrants etc.) pour obtenir un score 99.8%. Le traité prévoyait des clauses irréfragables (neutralité, zônes franches etc.) qui n'ont jamais été respectées par la France. Pire encore la France a été condamnée en 1932 par la cour de la Haye pour le non respects de ces clauses, ce qui ne l'a pas empêchée de poursuivre les violations du Droit international.
Aujourd'hui le traité de 1860 d'annexion territorial de la Savoie et de son peuple souverain en plus d'être caduc est abrogé par le traité de Paris de 1947 et les résolutions de l'ONU de 1950 et 1960 sur la décolonisation.
Bon ben la France aura du mal à critiquer la Russie qui ne fait que récupérer un territoire (et pas un pays comme la Savoie), et dont l'histoire montre qu'il est plus Russe qu'Ukrainien.
a écrit le 17/03/2014 à 6:17 :
Une chose est absolument certaine : en France le référendum de 2005 sur le Traité de Lisbonne était parfaitement légal... c'était seulement le résultat qui ne l'était pas. Ils sont drôlement fortiche ces français ! Des parfaits démocrates, il y a pas à dire.
a écrit le 17/03/2014 à 5:28 :
La Crimée a choisir de revenir avec la Russie après une parenthèse de 60 ans, c'est un retour aux sources. L'histoire est un éternel recommencement. Les Ricains avec leur sang sur les mains n'ont pas de leçon à donner. La Crimée a éviter la catastrophe de l'Europe qui nous tue avec son €uro et ses technocrates, tant mieux pour eux
a écrit le 17/03/2014 à 5:15 :
Il ne reste plus qu'à l'Ukraine de respecter la volonté de ceux préférant être Russes ; c'est à dire leur retirer la nationalité Ukrainiène et donc de les expulser vers ce pays qui les attirent tant.
Réponse de le 17/03/2014 à 5:19 :
Mauvais perdants les toxiques botuliens ! En Libye c'était plus sympa les bombardements ...on reconnaît aussi leur obsession ethniciste, comme leurs potes, les facistes ukrainiens ou les sbires d'extrême droite dirigeant leur pays de cœur, celui qui pratique colonisation rampante et apartheid au proche orient ...
a écrit le 17/03/2014 à 1:06 :
Les états unis n'ont aucune leçon à donner vu le sang qu'il on sur les mains et les complots qu'ils ont organisé pour conserver leur place de première puissance mondiale !
a écrit le 16/03/2014 à 23:34 :
Dur dur pour les oligarques de l'EURSS tous ces peuples qui donnent un avis contraire à leurs désirs (Crimée aujourd'hui, Suisse il y a un mois, Français en 2005, ...)
a écrit le 16/03/2014 à 23:07 :
Referendum :
Etes-vous pour le rattachement à la Russie comme le veut le tsar Poutine ?
Etes vous pour le renforcement de l'autonomie de la Crimée ?
Et ceux qui ne veulent ni l'un ni l'autre, comment peuvent-il le faire savoir ?
Réponse de le 17/03/2014 à 10:51 :
Soit en ne votant pas, soit un votant pour le moins pire.
Pas comme en France, ou les socialo ont fait voter contre Sarkozy et maintenant, ils s’étonnent que tout le monde s’offusque parce qu’ils font la même politique que Sarkozy.
a écrit le 16/03/2014 à 22:13 :
Bravo à la population de Crimée qui était Russe avant 1954 et qui est devenue Ukrainiène par le bon vouloir de Khroutchef sans consultation de la population. Aujourd'hui la population de Crimée remet les pendules à l'heure à la barbe des Occidentaux. Le peuple est souverain (pas comme le référendum du Traité de Lisbonne avec la fin que l'on sait)
Réponse de le 17/03/2014 à 2:19 :
L'écriture correcte est : Khrouchtchev, Ukrainienne.
Autant je comprends le désir de réunification des russophones, autant les occidentaux disent non car : il y a 30 millions de russophones dans les pays alentours. Faut-il donc s'attendre au découpage des pays suivants : Kazakhstan, Estonie, Lettonie, Ukraine, Bélarus, Moldavie etc ...
Réponse de le 17/03/2014 à 5:09 :
Où avez-vous vu les russes agressifs depuis la chute du mur ? En revanche les centaines de milliers de morts provoqués dans le monde par la cupidité des banksters de papa et fils bush et Grobama, on les a vu malheureusement !
Réponse de le 17/03/2014 à 9:06 :
Tchétchénie, ca vous evoque quelque chose ? ... il est vrai que les journalistes n'étaient pas vraiment les bienvenus sur le sujet et qu'on en a pas vu grand chose ! UN mort caché a-t-il moins de valeur ?
a écrit le 16/03/2014 à 21:54 :
Poutine si prompt à présenter ce referendum comme légitime et démocratique, bien voyons, dans ce cas pourquoi pas un referendum en Tchetchenie et au Dagestan ?
Réponse de le 16/03/2014 à 22:01 :
@AS: la Tchétchénie et le Dagestan sont déjà des états autonomes et les habitants n'ont pas demandé de rattachement à la Russie :-)
Réponse de le 16/03/2014 à 22:44 :
Oh ben oui et pourquoi pas une indépendance du Kosovo, hein ? Ah ben flûte ! C'est fait !
Réponse de le 17/03/2014 à 0:53 :
On s'en tamponne de Poutine, c'est pas lui le chef des Criméens, la Crimée a décidé de son avenir, ça vous ennuie? Ils me font marrer ceux qui présente Poutine comme un dictateur mais ne supportent pas qu'un référendum soit organisé, MDR !!
Réponse de le 17/03/2014 à 2:22 :
Sur France 2, les journalistes demandaient à une russophone comment fonctionnait le vote par procuration. Elle expliquait qu'elle avait noté la liste des vieux + dates de naissance qui pouvaient pas quitter la maison de retraite.
Elle disait qu'elle allait donc voter pour les 30 ? 40 ? vieux de sa liste ...

Mais non, référendum bien organisé, laissez moi rire ...j'appelle ça bourrer les urnes.
Réponse de le 17/03/2014 à 4:57 :
Déjà votre source, une journaleuse de France 2, est risible. Ensuite pas besoin de bourrer les urnes vu que la Crimée est peuplée de russes et russophiles qui n'ont surtout pas envie de se retrouver dirigés par les potes néo nazis de Botul !
Réponse de le 17/03/2014 à 9:17 :
Je rappelle à ceux qui qualifient Poutine de dictateur que celui-ci a été démocratiquement élu, et qu'il reste à 65% d'opinions favorables.
Je leur rappelle que Janoukovitch avait également été élu.
Un peu autre chose que Flamby à 20%...
Réponse de le 17/03/2014 à 11:05 :
Attention à la manipulation médiatique. Les occidentaux veulent des putschistes Ukrainien au pouvoir (afin de leur faire signer tout un tas de papiers), donc, tout ceux qui sont contre (comme les russes) doivent être montrer comme des méchants même si ce sont eux les démocrates !
a écrit le 16/03/2014 à 21:51 :
Ca doit être dur à supporter un référendum pour l'UE... Surtout s'ils appliquent la décision du peuple.

Et un certain nombre de politiciens doivent palir d'envi devant un tel plébiscite...
a écrit le 16/03/2014 à 21:45 :
La Douma, chambre basse du parlement russe, qui n'est pas à une provocation près, anticipait déjà une large victoire du "oui". Les occidentaux anticipaient eux aussi une large victoire du "oui" mais de là à parler de provocation de leurs parts.
a écrit le 16/03/2014 à 21:38 :
Bien oui, tous les russes du coin sont aller voter, pour les ukrainiens ils doivent faire profile bas, car les bastonnade son courante ... Vive la démocratie. Tous vas bien dans se monde. L'Europe baisse sont pantalon, est attends que cela passe...
Réponse de le 16/03/2014 à 22:46 :
L'Europe baisse son pantalon devant les sbires de wall street qui vont lui enfoncer bien profond le traité transatlantique !
a écrit le 16/03/2014 à 21:35 :
Question: les enveloppes ne sont pas fournies aux électeurs? Il faut bien reconnaître que cela semble douteux!
Réponse de le 16/03/2014 à 22:47 :
Pourquoi voulez-vous qu'une population russe ou russophone vote autrement ? Vous savez Michou, il y a encore des peuples qui ont un peu de cohérence !
Réponse de le 17/03/2014 à 6:47 :
@anonyme

Bien qu'on puisse se douter du résultat avant l'organisation du référendum, ce point d'organisation est essentiel à la légitimité démocratique au même titre que la participation.
Réponse de le 17/03/2014 à 14:45 :
Avez-vous regardé ces gens mettre leur papier dans l'urne ? des hommes, des femmes, jeunes ou vieux, fiers de leur opinion et de leur souhait d'appartenir a la grande Russie. pourquoi voudriez-vous qu'ils se cachent ? Cela permet-il d'instaurer la démocratie ? Chez nous, on cache les papiers, et on se debrouille pour que les candidats genants n'arrivent pas au bout du voyage. Vous sentez-vous capable, a la lumiere de nos succes démocratique, de leur faire des lecons ? Au moins les connaissez vous ? ce sont des gens de caractère, epris de valeur qui n'ont plus cours dans nos pédémocraties. Je leur temoigne mon plus profond respect autant que je desapprouve la méthode qui consiste a se focaliser sur le doigt au lieu de la lune qu'il montre.
a écrit le 16/03/2014 à 21:24 :
Oui mais attention ce n'est pas le peuple qui doit decider mais les politiciens.
Réponse de le 16/03/2014 à 21:58 :
En effet les oligarques de l'UERSS n'aiment pas quand les peuples s'expriment, on l'a vu avec les Français en 2005 et très récemment avec les suisses ...
a écrit le 16/03/2014 à 21:03 :
L'Union européenne a l'habitude de faire revoter ceux qui osent voter librement et refusent de voter comme il leur est demandé. Car l'Union européenne sait ce qui est bon pour nous.
a écrit le 16/03/2014 à 20:52 :
Il reste aux politiques à comprendre que le peuple français comprend ce vote, et le supporte. Je ne crois pas que les français, ou les européens accepteront que leurs représentants créent des tentions inutiles. Il faut revenir à la raison.
a écrit le 16/03/2014 à 20:49 :
Après avoir nié les résultats des référendums français, néerlandais et irlandais les technocrates non élus de la démocrassouille européiste vont lancer leurs hordes de trolls appointés polluer le net à propos des résultats du vote en Crimée. Il n'y a que lorsque les peuples votent dans le sens des intérêts de l'oligarchie cupide de wall street, que leurs valets corrompus bruxellois acceptent le verdict des urnes !
Réponse de le 17/03/2014 à 9:18 :
Oui, souvenez vous de ces pauvres danois que l'on a fait revoter car ils avaient dit non en 1992...
L'oligarchie gouverne mal mais se défend bien.
Réponse de le 17/03/2014 à 14:38 :
Depuis quand doit-on prendre en compte les choix du peuple pour des decisions le concernant ? Qu'il travaille et la ferme, c'est tout ce qu'on lui demande. En plus, il s'agirait dans cette affaire d'un peuple inferieur, russe ou quelque chose comme cela. meme pas des français au moins bon a tourner les boulons a l'usine. Non vraiment, on devrait leur envoyer quelques bombes pour calmer leur velleiité de démocratie. Les snipers que nous avons appointés ont visiblement été insuffisants...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :