Radio France très impliqué dans la future chaîne d'info publique

Par latribune.fr  |   |  762  mots
Delphine Ernotte, qui porte le projet de future chaîne d'info publique, a réussi à mobiliser Radio France dans le projet. (Crédits : DR)
Après France Télévisions, Radio France révèle sa contribution à la future chaîne d'info publique voulue par Delphine Ernotte.

Les contours de la future chaîne d'info publique, si chère à la nouvelle présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte, se précisent. Radio France, qui comprend toutes les radios publiques (France Info, France Inter...) a beaucoup avancé sur la manière dont elle compte contribuer au projet.

Sa participation s'annonce même assez importante. Radio France fournira à la future chaîne d'info publique deux émissions quotidiennes, des rappels de titres quatre à cinq fois par heure, des duplex de décryptage et sa nouvelle agence d'information, selon un projet interne consulté vendredi par l'AFP. Le tout deux semaines après la présentation interne de France Télévisions, qui porte avec l'Ina (l'Institut national de l'audiovisuel) et France 24 cette chaîne prévue dès septembre sur la TNT.

Emission politique matinale du lundi au dimanche

Selon ce document, France Info proposera du lundi au dimanche, sur ses antennes et sur celles de la chaîne publique d'info, "une émission politique matinale de 30 minutes autour d'un entretien politique de référence" et "une deuxième tranche d'émissions en soirée".

S'y ajouteront des éditions spéciales en fonction de l'actualité, des décrochages ponctuels reposant sur le "Live" de France Info: "une offre visuelle constituée d'une captation vidéo de l'antenne de France Info enrichie de données associées (tweets sélectionnés par la rédaction, photos et vidéos)".

"Métronome de la chaîne d'info", France Info fournira aussi des rappels de titres quatre à cinq fois par heure pendant une minute, mis en image avec photos et vidéos. Cette version enrichie des titres, "adaptée aux nouveaux usages de l'information", sera diffusée de 6h00 à minuit du lundi au dimanche quel que soit le programme transmis sur l'antenne de la chaîne publique.

Décryptages continus de spécialistes

Ces titres "seront produits au cœur de la rédaction de France Info, à tout moment, créant un flux continu d'éléments prêts à être diffusés sur les ondes, sur les écrans, sur le Web", précise ce document présenté aux syndicats de Radio France jeudi.

Le projet prévoit que Radio France fournisse également des décryptages de journalistes en fonction de l'actualité. "Réalisés sous forme de duplex, depuis un point de diffusion dédié à cet effet, ces modules de décryptage seront proposés à tous les journalistes, experts, producteurs de Radio France acceptant de contribuer aux antennes de la chaîne publique d'information", indique le document.

Ces décryptages concerneraient les domaines de l'expertise aéronautique, culturelle ou sportive, l'investigation ou la politique et se feront "sur la base du volontariat".

Agence interne

Autre contribution, la nouvelle agence d'information interne de France Info, lancée début 2016, constituera "l'une des pierres angulaires du projet".

"Afin d'optimiser la circulation des informations et leur mise en valeur sur l'antenne, le numérique et les réseaux sociaux de France Info, la chaîne a mis en oeuvre une agence interne, qui constitue un guichet unique de réception des informations +chaudes+ des journalistes de France Info", explique le texte. "L'agence interne produira, en cible, 20h/24 et 7j/7 un fil de dépêches et des éléments pour les journaux", détaille-t-il.

Sur le plan financier, "les surcoûts pour Radio France liés au lancement de la chaîne ont vocation à demeurer extrêmement limités et financés par redéploiement dans le respect de la trajectoire financière de l'entreprise", stipule le document.

Concrètement, le groupe a prévu un million d'euros pour les investissements en équipements vidéos des studios et un coût de fonctionnement de 500.000 euros pour 2016, des dépenses déjà prises en compte dans le budget.

De nouvelles compétences à acquérir pour les journalistes

Du côté de l'emploi, dans un contexte de non-remplacement d'une partie des départs en retraite, "la création de nouvelles activités se fera en priorité grâce à des redéploiements internes, l'objectif étant d'offrir des perspectives nouvelles aux collaborateurs de Radio France".

"Les impacts éventuels sur les métiers sont à définir, mais devraient rester minoritaires; pour autant, de nouvelles compétences seront à acquérir", précise le document.

D'un point de vue logistique, la production du direct se fera dans les mêmes lieux mais pas les rappels de titres ou les duplex, pour lesquels le lieu reste à définir. Les émissions seront produites et diffusées depuis le Studio 611, au milieu des locaux de France Inter.