Les mutuelles étudiantes dans le viseur du Sénat

Par latribune.fr  |   |  371  mots
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Jugées complexes et peu efficaces, les mutuelles étudiantes sont dans le collimateur de la commission des affaires sociales du Sénat, qui a publié en ligne mardi un "rapport d'information sur la sécurité sociale des étudiants et leur santé".

Carton rouge pour les mutuelles étudiantes. Jugées complexes et peu efficaces, les mutuelles étudiantes sont dans le collimateur de la commission des affaires sociales du Sénat, qui a publié en ligne mardi un "rapport d'information sur la sécurité sociale des étudiants et leur santé". Ce rapport vient donc confirmer l'enquête de l'UFC Que Choisir. Sortie en septembre dernier, l'enquête avait en effet conclu que les mutuelles étudiantes mériteraient "un bonnet d'âne". Cependant, à cette date, les travaux du Sénat étaient déjà engagés sur ce sujet. Le Sénat avait d'ailleurs profité de la sortie de cette étude pour rappeler qu'il planchait aussi sur le sujet depuis février 2012.

Un trop grand dysfonctionnement du système...

Dans son rapport, la commission des affaires sociales du Sénat dénonce notamment les longs délais de remboursement et une très grande difficulté à joindre un correspondant. Mais surtout, "trop souvent, le service rendu n'atteint pas un niveau de qualité suffisant". De la concurrence entre régime de base et régime complémentaire, au processus d'affiliation hétérogène selon les établissements, en passant par un calendrier d'inscription trop rigide, ou encore l'obtention tardive de la Carte Vitale, d'après ce rapport, les causes de dysfonctionnement sont multiples.

... qui empêche son apprentissage

Or, depuis 1948, tout étudiant de l'enseignement supérieur doit s'affilier à un régime étudiant. Ce régime dédié est censé rendre l'étudiant autonome, mais "son incroyable complexité rend en réalité impossible l'apprentissage espéré du système de sécurité sociale", met en garde la commission dans son étude.

"Un système de santé devenu illisible"

De son côté, la LMDE s'est félicitée des conclusions du rapport sénatorial. La mutuelle étudiante estime en effet dans un communiqué qu'il est nécessaire de "simplifier un système de santé devenu illisible". Elle va même plus loin en demandant également la mise en ?uvre d'un plan national pour la santé des jeunes. Sur ce point, si le rapport révèle que les étudiants sont globalement en bonne santé, il met en lumière leur fragilité psychologique ainsi que leur propension aux conduites à risque.