La dette sociale est de plus en plus financée par l'Asie

Par Fabien Piliu  |   |  404  mots
La CADES pourrait émettre des obligations en yuan cette année (Crédits : reuters.com)
Les banques centrales chinoise et japonaise se montrent de plus en plus intéressées par les émissions de dette de la Caisse d'amortissement de la dette sociale (CADES). Une émission d'obligations en yuan est envisagée en 2015.

Réputée de bonne qualité, la dette de la France est prisée des investisseurs internationaux. C'est également le cas de sa dette sociale, constituée en grande partie des déficits cumulés chaque année par la Sécurité sociale. Gérée par la Caisse d'amortissement de la dette sociale (CADES), celle-ci trouve facilement preneur. Près de 80% de la dette sociale est aujourd'hui détenue par des investisseurs internationaux.

" Dans le contexte actuel, marqué par une grande instabilité des marchés financiers, la CADES, par la transparence qu'elle impose et les atouts dont elle dispose demeure un gage d'assurance pour les investisseurs ", explique l'institution, rappelant que ses obligations ont déjà été émises en plusieurs devises étrangères (dollar américain, australien, Hong Kongais, canadien, livre-sterling, yen, franc suisse, pour à la fois profiter des conditions de change et attirer les investisseurs internationaux .

Des émissions en yuan en 2015 ?

Résultat, la part des investisseurs asiatiques dans la demande d'émissions émises par la CADES a bondit entre 2014 et 2015, passant de 18% à 46%, tirée en grade partie par les achats des banques centrales chinoise et japonaise. " Le financement des retraites des citoyens français par les Asiatiques n'est pas un phénomène nouveau, loin de là, mais il s'amplifie ", explique Patrice Ract-Madoux, le président du conseil d'administration de la CADES

Il pourrait même s'accélérer. Si les conditions de marché sont favorables, en vertu de l'accord de partenariat signé en décembre avec la Bank of China pour l'émission de titres de dette sociale, la CADES pourrait émettre cette année des obligations en yuan

Quand la CADES contribue au désendettement de la France

En 2014, la CADES a levé 18,2 milliards d'euros à moyen et long-terme auprès des investisseurs internationaux. Au total, ce sont 96,7 milliards d'euros de dette sociale qui auront été amortis au 31 décembre 2014 par la CADES depuis sa création en 1996 par le gouvernement d'Alain Juppé alors Premier ministre. Son action a contribué, pour plus de quatre points de PIB, au désendettement de la France et, " même pour plus de cinq points de PIB si on y ajoute les intérêts dont l'amortissement a évité le versement ", détaille Patrice Ract-Madoux.

Pour 2015, la CADES prévoit d'émettre 16 milliards d'euros à moyen et long terme pour répondre à son besoin de financement - auquel s'joutera un programme de 7 milliards d'euros à court terme.