Thomson cède son activité "audio, vidéo et accessoires" en Europe

 |   |  357  mots
Nouvelle cession d'actifs non stratégiques pour Thomson. Le groupe, qui fournit des services et des équipements notamment à l'industrie du cinéma et de la télévision, vend son activité audio, vidéo et accessoires en Europe au groupe Suisse Oristano.

Thomson, le groupe de technologies pour les médias, poursuit son recentrage. Après avoir annoncé en décembre dernier la mise en vente de ses activités audio, vidéo et accessoires dont le chiffre d'affaires total en Europe et aux États-Unis est de 700 millions d'euros par an, Thomson passe à l'action aujourd'hui. Il vend la partie européenne de cette activité au groupe suisse Oristano Holding. Cette holding a été créée en 2004 par des entrepreneurs français, notamment Daniel Auzan, fondateur et ancien PDG d'A Novo.

Le groupe high-tech Oristano fait notamment de la téléphonie résidentielle pour des clients comme Alcatel. Le montant de la transaction, comme pour les précédentes cessions d'actifs de Thomson, n'a pas été précisé. Le chiffre d'affaires de cette entité en Europe est de moins de 300 millions d'euros par an.

En quatre ans, 85% de la nature des activités de Thomson ont changé. Le groupe a déjà vendu ses activités dans les téléviseurs et dans les tubes cathodiques et cède donc aujourd'hui son petit audio vidéo (lecteurs de DVD, casques audios et enceintes). Philips mise aujourd'hui sur les technologies numériques vidéo, sur la télévision haute définition et sur les mobiles. Le groupe a pour clients des opérateurs de télécoms, de câbles, de satellites, des chaînes de télévision. Dans la HD, Thomson veut être un acteur complet, de la fourniture des caméras aux décodeurs. Il fournit ainsi des caméras Haute Définition à Disney. Par ailleurs, il fournit la Livebox, le modem d'accès Internet de France Télécom.

AVA (l'activité audio, vidéo et accessoires) est la dernière grande activité dont Thomson souhaitait se défaire pour achever sa mue vers les activités de services, technologies et équipements pour les médias et les loisirs. Reste maintenant à vendre la partie américaine de cette entité. Thomson, qui occupe aujourd'hui des positions de numéro ou deux mondial dans ses différents secteurs d'activité, veut devenir le leader des technologies de l'image à l'horizon 2008.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :