Wall Street a gagné plus de 1% en attendant le plan de sauvetage des banques

 |   |  337  mots
La Bourse américaine a bien rebondi ce vendredi.
Le Dow Jones qui reculait à l'ouverture de plus de 1% faute d'accord sur le plan Paulson de sauvetage des banques a rebondi en espérant finalement sa mise en place. Sur le Nasdaq, après de mauvaises perspectives, RIM et PALM décrochent.

La séance a été agitée ce vendredi à Wall Street. Elle a ouvert en net recul. Le Dow Jones perd 1,17% à 10.893,27 points. Le Nasdaq plongeait de 1,86% à 2145,97 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, cèdait 1,44% à 1191,78 points.

Mais finalement à la clôture, seul le Nasdaq est resté dans le rouge avec une baisse de 0,15% à 2183,34 points. Le Dow Jones a au contraire rebondi, s'offrant 1,1% de progression à 11.143,13 points. Le S & P 500 a signé une hausse plus limitée, de 0,34% à 1213,27 points.

Les investisseurs ont d'abord déprimé à cause de la plus grosse faillite bancaire de l'histoire des Etats-Unis, Washington Mutual, et du chiffre de la croissance américaine au deuxième trimestre revue en forte baisse.

Mais ils ont repris espoir après l'appel de George W. Bush qui a souligné la nécessité d'adopter rapidement le plan de sauvetage du secteur bancaire, dont "nous avons besoin", affirmant qu'il n'y avait "pas de désaccord sur le fait que quelque chose d'essentiel devait être fait". Les démocrates avaient indiqué que ce sont les républicains qui bloquent le projet.

La chute du jour concerne le canadien RIM, Research in Motion qui produit le célèbre téléphone-ordinateur Blackberry et dont les résultats et surtout les perspectives ont déçu. Le titre a plongé de 28,15% à 72,57 dollars.

Son concurrent Palm, spécialiste des ordinateurs - organisateurs (PDA, personnal digital assistant) fait lui aussi grise mine après avoir affiché il y a quelques jours des performances négatives. Son action a réculé ce vendredi de 3,48% à 6,66 dollars.

JPMorgan qui a repris les activités bancaires de Washington Mutual, initialement en recul de 2,72% à 42,28 dollars a fini en très forte hausse : +11% à 48,24 dollars après avoir annoncé qu'il portait de huit à dix milliards de dollars son augmentation de capital pour renforcer ses fonds propres.

Le mariage scellé entre les deux grandes compagnies aériennes américaines Delta et Northwest ne suscite pas l'enthousiasme. L'action de la première a perdu 1,36% à 7,95 dollars et celle de la seconde a reculé de 0,81% à 9,8 dollars.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :