Wall Street recule à nouveau malgré l'intervention des banques centrales

 |   |  709  mots
Au terme d'une séance très volatile, la Bourse de New York termine sur une sixième journée consécutive de baisse. Le Dow Jones clôture en recul de 2% tandis que le Nasdaq a cédé 0,83%.

La place new-yorkaise a réalisé une séance en dents de scie, enregistrant des fluctuations très importantes au cours de la journée. Hésitant entre la bonne nouvelle venue de l'action concertée des banques centrales de baisser leur taux et des nouvelles plutôt mitigées du côté du business, le marché a gagné jusqu'à 2% pour perdre ensuite tout autant. Dans le vert quelques minutes encore avant la clôture, le Dow Jones a cédé à la nervosité et termine en baisse de 2% à 9.258 points, tandis que le Nasdaq, à forte composante technologique, cède 0,83% à 1.740 points. De son côté, le Standard and Poor's 500 perd 1,13% à 984 points.

Du côté des valeurs, Alcoa chute de 11,97% à 14,71 dollars. Le producteur d'aluminium a publié des résultats en baisse pour son troisième trimestre. Le bénéfice net ressort à 268 millions de dollars, soit 0,33 dollar par action, contre 555 millions (0,63 dollar par action) au troisième trimestre 2007. De plus, le titre souffre d'un abaissement d'objectif de cours par UBS et Royal Bank of Scotland.

Costco Wholesale recule de 1,28% à 57,06 dollars. Le numéro un américain des magasins d'entrepôts a fait état ce mercredi d'un bénéfice trimestriel en hausse, profitant de la volonté des consommateurs d'acheter moins cher. Le bénéfice net a atteint 397,8 millions de dollars, soit 0,90 dollar par titre, pour le quatrième trimestre de son exercice, clos le 31 août, contre 372,4 millions, soit 0,83 dollar par titre, un an auparavant.

Du côté du secteur financier, Citigroup est retombé dans le rouge. L'action recule de 4,95% à 14,40 dollars. La banque chercherait des partenaires potentiels pour obtenir un compromis plus avantageux sur les actifs de Wachovia qu'il devrait se partager avec Wells Fargo, selon le Wall Street Journal.

Morgan Stanley décroche aussi de 4,82% à 16,80 dollars. La banque a annoncé mardi que l'entrée du japonais Mitsubishi UFG Financial dans son capital devrait être conclue rapidement, la Réserve fédérale américaine ayant donné son feu vert réglementaire à l'opération. Pendant la séance de mardi, l'action de Morgan Stanley avait perdu près de 40%, certains investisseurs pariant sur un retrait de la première banque japonaise, qui doit prendre 21% de sa rivale américaine pour neuf milliards de dollars (6,6 milliards d'euros).

Bank of America plonge de nouveau de 7,03% à 2210 dollars. La banque a fixé le prix de ses nouvelles actions qu'elle va émettre pour son augmentation de capital à 22 dollars. C'est moins que les 25 dollars espérés par le marché. Le groupe estime que l'offre va générer 9,76 milliards de dollars et prévoit l'opération pour vendredi. Par ailleurs, la banque a signé un accord avec le gendarme boursier américain, la SEC, sur le rachat d'obligations ARS qui pourrait lui coûter jusqu'à 4,7 milliards de dollars. 

MetLife chute de 26,77% à 27 dollars. Le premier assureur vie des Etats-Unis a déçu sur ses prévisions. Il table sur un bénéfice par action de 1,38 à 1,58 dollar et sur des primes et autres revenus totalisant 8,6 milliards de dollars au troisième trimestre. Le groupe a par ailleurs annoncé dans un document transmis aux autorités de marchés qu'il allait réduire ses effectifs.

Dans le vert à mi-séance, Wal-Mart recule finalement de 0,53% à 54,55 dollars. Le groupe de grande distribution a annoncé une hausse de 2,4% de ses ventes en septembre dans ses magasins aux Etats-Unis ouverts depuis au moins un an, une progression légèrement inférieure aux attentes. Toutefois, le groupe a confirmé ses prévisions de bénéfice par action pour le troisième trimestre de son exercice.

Symantec finit en baisse aussi, de 2,07% à 14,69 dollars. Le premier éditeur mondial de logiciels de sécurité a annoncé le rachat de MessageLabs, fournisseur de services de sécurité pour les messageries en ligne et pour le web, pour environ 695 millions de dollars en cash. Symantec a précisé qu'il allait payer environ 310 millions de livres sterling et 154 millions de dollars.

A l'inverse, Monsanto affiche une belle hausse de 9,79% à 81,44 dollars. Le spécialiste des produits agricoles a réduit sa perte nette à 172 millions de dollars au quatrième trimestre de son exercice 2007-2008. Le chiffre d'affaires progresse de 35,1% à 2,05 milliards de dollars. Le groupe a par ailleurs relevé son objectif de bénéfice avant impôt pour 2012.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :