Les prises de bénéfices s'accentuent, les valeurs automobiles attaquées

 |   |  431  mots
La Bourse de Paris accentue son repli à la mi-séance. Le CAC recule de 1,4% à 3.034 points. Le marché est pénalisé par les prises de bénéfices après son beau rebond d'hier.

Le secteur automobile est particulièrement mal orienté: Renault chute de 7,64% à 15 euros. C'est le plus fort repli du CAC depuis ce matin. Son rival, Peugeot recule de 2,75% à 13,05 euros et Michelin enregistre un repli de 1,21% à 30,58 euros.

 

Le recul des cours du brut ne favorise pas les valeurs en lien avec les matières premières. Le sidérurgiste ArcelorMittal abandonne ainsi 5,9% à 18,99 euros.Et sur le SRD, le groupe minier Eramet lâche 5,1% à 133,87euros

Après leur rally des derniers jours, les banques marquent une nette pause, victimes notamment de prises de bénéfices. BNP Paribas abandonne 3,7% à 29 euros. La banque a vu sa note de crédit de long terme abaissée par Standard & Poor's. Crédit Agricole perd 4 ,5% à 9,60 euros. La direction de la banque verte dément "catégoriquement" les informations du site internet de l'Expansion annonçant le départ de George Pauget, le directeur général du groupe. Société Générale se replie de 2,8% à 33,40 euros. Dexia recule de 4,85% à 2,57 euros. La Banque Postale a démenti des rumeurs de rapprochement avec son homologue franco-belge. Enfin, sur le reste du SRD, Natixis cède 3,5% à 1,14 euro.

 

Avant de clore ce chapitre bancaire, je vous rappelle que les directeurs des grandes banques françaises sont convoqués devant la Commission des finances de l'Assemblée nationale, afin qu'elle contrôle l'utilisation de l'aide financière de l'Etat.

 

Après un début de séance nettement dans le vert, Essilor est reparti à la baisse: il perd 1% à 30,10 euros. Le spécialiste de l'optique a vu son chiffre d'affaires augmenter en 2008, mais il a enregistré un violent ralentissement de son activité au quatrième trimestre.

 

Sur le SRD, Thomson se fait proprement massacrer: le titre lâche 20% à 1,04 euro. Le groupe est obligé de renégocier avec ses créanciers.

 

On passe aux hausses. Suez Environnement s'est bien repris. Le titre signe la meilleure hausse du CAC à la mi-séance: +1,9% à 11,97 euros. A périmètre et taux de change constants, le groupe a quasiment maintenu sa marge d'exploitation en 2008 par rapport à 2007. Air Liquide est bien orienté depuis ce matin et prend 1% à 58,94 euros. Sanofi-Aventis progresse de 0,25% à 44 euros après son repli des derniers jours.

Bonne performance également pour la foncière Unibail-Rodamco: le titre s'apprécie de 0,6% à 102,80 euros.

 

Pour finir, un détour par les marchés pétroliers et les devises: les cours du brut repartent à la baisse. Le baril de WTI américain s'échange contre 41,02 dollars et celui de Brent de la mer du Nord contre 44,45 dollars. Du côté des devises: l'euro vaut 1,3131 dollar.

 

(également disponible en vidéo)

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
EXPULSER LES CONSEILS D'ADMINISTRATION DES BANQUES - et les nationaliser pendant 2 ans pour les nettoyer des voyous qui se servent - en même temps, FERMER les PARIDIS FISCAUX en faire des prisons pour les dirigeants des banques, une prison avec jardin pour leur apprendre à cultiver l'honeteté et a s'auto suffire alimentairement, en élevant des cochons pour se nourrir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :