La Bourse salue l'opération immobilière d'Accor

 |   |  219  mots
Le groupe d'hôtellerie va vendre les murs de 158 hôtels F1 pour 272 millions d'euros. Cette opération devrait lui permettre de réduire son endettement, ce qui enthousiasme les marchés

Accor annonce ce mardi une opération immobilière majeure avec la cession des murs de 158 hôtels de sa gamme F1 représentant 12.300 chambres, pour un montant de 272 millions d'euros.

D'après son communiqué, Accor "continuera de gérer ces 158 hôtels sous l'enseigne hotelF1 et gardera ainsi le contrôle du prix et de l'innovation produit, éléments essentiels permettant d'assurer le succès pérenne de cette marque". Les anciens hôtels Formule 1 offrent des prix à la chambre très bas, de l'ordre de 33 euros.

Cette cession des murs "s'accompagne de la signature concomitante d'un bail commercial d'une durée de 12 ans, renouvelable six fois à l'initiative de Accor, avec un loyer variable sans minimum garanti égal à 20% du chiffre d'affaires en moyenne. Sur la base du chiffre d'affaires 2008, le loyer variable aurait été de 21,3 millions d'euros", précise le communiqué.

L'opération va permettre au groupe, qui réfléchit en ce moment à une scission de ses deux grands métiers d'hôtellerie et de services, de réduire son endettement net retraité de près de 187 millions d'euros en 2009 dont 130 millions d'euros de trésorerie. Elle devrait aussi avoir un impact positif sur le résultat avant impôt de l'ordre de 5 millions d'euros.

A la Bourse de Paris, le titre a gagné 3,26% à 39,18 euros ce mardi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
vendre des murs dont la rentabilité n'est pas évidente vu le contexte dans ce bas de gamme (tourisme moyen de gamme le plus touché par la crise), pour mieux réinvestir dans l'hébergement des personnes âgées avec des structures médicalisées ou non! c'est les investisseurs des hôtels F1 qui vont payer les pots cassés.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :