La Bourse de Paris reprend son rythme de croisière

 |   |  362  mots
La Bourse de Paris a légèrement ralenti sa progression dans l'après-midi mais termine quand même la séance sur une note positive. A la clôture, le CAC gagne 0,3% à 3.823 points

Lagardère affiche un gain de 4,02% à 33,17 euros et signe la meilleure performance du CAC de la journée. Le groupe de médias pourrait se désengager de sa filiale de magazines aux Etats-Unis.

Alcatel-Lucent fait l'objet d'une bonne recommandation d'UBS et gagne 3,76% à 3,01 euros. Crédit Agricole profite aussi d'un relèvement du conseil de la banque suisse et prend 1,42% à 13,95 euros.

Michelin rebondit de 3,5% à 56,46 euros. Le titre bénéficie du relèvement de conseil de Citigroup. Il entraîne dans son sillage les constructeurs automobile. Peugeot prend 1,77% à 21,03 euros et Renault 1,16% à 32,32 euros.

Accor termine la journée sur un gain de 3,26% à 51,10 euros. Ce matin, le groupe hôtelier a annoncé la cession des murs de 158 de ses hôtels Formule 1. Alstom prend 2,72% à 51,72 euros.

STMicroelectronics progresse de 2,35% à 6,70 euros. Le spécialiste franco-américain des semi-conducteurs publiera ses résultats du troisième trimestre ce soir, après la clôture de Wall Street.

Total soutient la tendance. La première capitalisation du CAC prend 0,92% à 42,07 euros. Les cours du brut sont remontés au-dessus de la barre symbolique des 70 dollars. En revanche, pour sa deuxième journée de cotation sur le CAC, le groupe parapétrolier Technip est encore attaqué et perd 1,26% à 43,50 euros.

Hors CAC 40, Air France-KLM bondit de 4,74% à 12,71 euros. La compagnie aérienne annonce une baisse de ses capacités de 2% pour la saison d'hiver.

Du côté des baisses, PPR enregistre le plus fort repli du CAC à la clôture, abandonnant 1,66% à 85,70 euros.

Certaines valeurs du secteur de la construction sont victimes de prises de bénéfices. Lafarge abandonne 1,11% à 61,35 euros et Bouygues recule de 1,5% à 35,50 euros. Le scénario est le même pour GDF Suez, qui cède 1,28% à 30,86 euros, tandis que Carrefour et Danone souffrent de leur caractère défensif. Le distributeur perd 1,47% et le spécialiste des produits laitiers laisse 1,07%.

Sur les marchés pétroliers, les cours du brut repartent à la hausse. Le baril de WTI américain s'échange contre 71,50 dollars et celui de Brent de la mer du Nord contre 70,14 dollars. Côté devises, l'euro est encore en hausse face au billet vert, à 1,48 dollar, son plus haut niveau depuis un an.

(également disponible en vidéo)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :