La confiance de BNP Paribas profite à tout le secteur bancaire

 |   |  183  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
La banque française souhaite procéder au remboursement des fonds publics versés pendant la crise avant juin 2010. Cette confiance porte le titre ainsi que le reste du secteur bancaire.

BNP Paribas envisage de rembourser avant l'été prochain les fonds publics qui lui ont été prêtés dans le cadre du plan de sauvetage bancaire. L'annonce en a été faite par le directeur général de la banque, Baudoin Prot, dans un entretien ce mercredi au Financial Times.

"Le capital de l'Etat français n'est pas bon marché. Il n'y a pas de réelle incitation à rembourser avant juin 2010. Mais après cette fenêtre, cela devient plus cher. Nous voulons vraiment commencer à rembourser plus tôt", a-t-il précisé.

Le ministère des Finances avait accordé 2,55 milliards d'euros de fonds publics à la banque alors en difficulté. En août dernier, BNP Paribas avait annoncé un bénéfice net en hausse de 6,6% à 1,6 milliard d'euros au deuxième trimestre.

Les marchés semblent apprécier cette ambition et gratifient le titre BNP Paribas d'une hausse de 1,2% à 56,41 euros. Dans son sillage, le secteur bancaire évolue presque entièrement dans le vert. Crédit Agricole prend 2,55% à 14,30 euros, Société Générale avance de 1,35% à 53,45 euros et Natixis gagne 2,34% à 4,03 euros sur le SBF 120.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il y en a beaucoup qui demandait à ce que les banques rendent l'argent "donné" par l 'Etat. Je suis sûr que ces même personnes vont trouver le moyen de se plaindre et de ne pas être satisfaites de ce remboursement anticipé. En tout cas ça témoigne de la bonne santé de nos banques et il faut espérer que cela permette la poursuite du redressement économique.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
perso j'ai jamais été inquiet pour la santé de nos banques françaises (à part peut-être la SG à l'époque du scandale Kerviel) en particulier BNP Paribas qui est vraiment une banque solide.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Chacune des 'grandes banques françaises' a des créances en bilan supérieures au pib de la France, pour des montants de capitaux propres vraiment faibles...elles essaient toutes de masquer ces informations, en recherchant à augmenter leurs capitaux propres (à des conditions plus qu'étranges)...elles annoncent quelques milliards d'euros de bénéfice sur des activités de banque de détail... et ce bénéfice doit servir à rembourser l'état !
Vivement une Lehmann Brother à la française, qui servent enfin de leçon à nos banquiers européens. Les américains ont fait le ménage dans les bilans de leurs grandes banques, pas nous !
Le cour des des actions ne signifie plus rien, il est inférieur à celui de leur introduction pour la plupart.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :