MAN chute sur des rumeurs d'offre sur Scania

 |   |  177  mots
Le marché spécule sur un rapprochement forcé entre MAN et Scania, un projet concocté par Volkswagen qui détient des participations dans les deux groupes.

L'action du constructeur allemand de camions MAN chute ce mardi à la Bourse de Francfort. A la clôture, l'action recule de 4,4% à 52,10 euros dans un marché par ailleurs en nette progression. En cause dans ce plongeon, des spéculations sur un rapprochement avec le suédois Scania (+3,1%).

Selon des rumeurs de marché, Volkswagen, qui détient 30% de MAN, ferait pression sur lui pour qu'il lance une offre d'achat sur le suédois Scania. MAN s'est pour l'instant refusé à tout commentaire.

Ces spéculations, récurrentes, sont encouragées par la crise de gouvernance que traverse le constructeur allemand de poids lourds. Au cours des huit derniers jours, trois des principaux dirigeants du groupe, dont le président du directoire et le directeur financier, ont démissionné.

Début octobre, des rumeurs évoquaient déjà une éventuelle offre d'achat de Volkswagen pour prendre le contrôle de MAN. Le premier constructeur automobile européen détient aussi 71% des droits de vote de Scania. Du coup, les marchés parient sur une possible alliance à trois entre MAN, Scania et Volkswagen.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :