La Bourse de Tokyo finit l'année dans le rouge

 |   |  278  mots
Les marchés nippons terminent la dernière séance 2009 en recul de 0,3%. La séance a été notamment affectée par le recul de l'action Japan Airlines qui a perdu près de 24%. Le marché nippon craint un dépôt de bilan de la compagnie aérienne.

La Bourse de Tokyo finit l'année 2009 dans le rouge pour cette séance écourtée. Ce sont les banques qui ont été le plus affectées, les principales banques créancières de Japan Airlines ont particulièrement pâti des inquiétudes concernant une éventuelle faillite de la compagnie aérienne. D'ailleurs, l'action la plus en recul est celle de Japan Airlines (JAL).

Le titre de JAL a perdu 23,86% après avoir perdu jusqu'à 32% en séance, le marché s'inquiète concernant les rumeurs de faillites judiciaires de la compagnie aérienne. Les investisseurs craignent que la restructuration de la compagnie aérienne par l'Etat se solde par un dépôt de bilan. D'ailleurs "le souci de la liquidation judiciaire de JAL pèse sur les actions", a déclaré Yoshihiro Ito, stratège chez Okasan Asset Management.

L'indice Nikkei a perdu 0,86%, à 10.546 points. Sur l'ensemble de l'année 2009, il affiche un gain de 19% alors qu'il avait plongé de 42% l'année précédente. Le Topix, plus large, a cédé 0,9% à 907 points.

Parmi les valeurs financières qui ont particulièrement contribué à la baisse du Topix, Mitsubishi UFJ Financial Group, la plus grande banque du Japon par sa capitalisation boursière a chuté de 0,9% dans le sillage des valeurs du secteur. Sumitomo Mitsui Financial Group Inc, au deuxième rang des banques japonaises cotées en bourse, a cédé 0,4%. Mizuho Financial Group Inc a perdu 1,2%.

Dans le secteur automobile, Yamaha Motor, le deuxième fabricant mondial de motocyclettes, a perdu 2,9% après l'abaissement de recommandation sur l'action annoncé par Citigroup.

Les marchés financiers japonais seront fermés jeudi et vendredi pour le Nouvel An.



 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :