Euro Disney : le marché sanctionne le recul de l'activité

Euro Disney accuse une baisse de son chiffre d'affaires de 10,5% à 292 millions d'euros au premier trimestre de son exercice 2009/2010. Un début d'exercice difficile mal accueilli par les investisseurs.

1 mn

(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

La crise financière semble continuer d'affecter le parc d'attractions Euro Disney. La société a fait état ce mardi d'un recul de son chiffre d'affaires de 10,5% à 292 millions d'euros au premier trimestre (clos fin décembre) de son exercice 2009-2010. La société a notamment accusé une baisse de fréquentation des parcs mais elle a aussi enregistré une baisse du taux d'occupation de ses hôtels.

D'ailleurs, le chiffre d'affaires des hôtels et de Disney Village a baissé de 10% soit 52.000 nuitées de moins. Les parcs à thème ont accusé un recul de 11%  de leur fréquentation en raison de "la diminution du nombre de visiteurs anglais et français",  ses principaux clients. La baisse de la livre sterling a notamment été l'une des causes de la réduction du nombre de visiteurs britanniques.

Dans ce contexte, le groupe de parc de loisirs passe à l'offensive en annonçant des nouveautés avec, dans le courant de l'été, l'arrivée de nouvelles attractions autour de la série d'animation à succès "Toy Story Playland" selon un communiqué. Par ailleurs, le président d'Euro Disney, Philippe Gas a pour objectif de remonter le niveau de dépenses moyennes avec des promotions "moins agressives" pour améliorer l'offre des formules pensions complètes, destinées à ses clients, notamment britanniques, afin qu'ils "aient une visibilité plus forte de leur budget" total.

Ces perspectives ne suffisent pas néanmoins à rassurer le marché. La publication du chiffre d'affaires est sanctionnée ce mardi en Bourse avec une nette baisse du titre Euro Disney (-3,8% à 4,56 euros).

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.