La Bourse de Paris en hausse

 |   |  347  mots
La Bourse de Paris entame la semaine sur une note positive mais la tendance devrait être volatile en l'absence de cotation sur les marchés américains ce lundi. A l'ouverture, le CAC 40 progresse de 1% à 3.634 points.

Le secteur automobile reprend des couleurs après une semaine dernière très difficile. Renault bondit de 3,4% à 30,55 euros et prend la tête de l'indice parisien. Peugeot gagne également 1,9% à 19,93 euros et Michelin 1,6% à 51,28 euros.

Les résultats d'Air Liquide sont bien accueillis. Le titre progresse de 3% à 81,21 euros. Le groupe a publié une croissance de son bénéfice net en 2009, qui ressort légèrement supérieur aux attentes et anticipe une nouvelle hausse de son résultat net cette année.

Egalement dans le vert, Technip avance de 1,6% à 52,23 euros après l'annonce d'un contrat en Espagne. Dans leur ensemble, les valeurs liées au pétrole sont bien orientées : Vallourec prend 1,6% à 126,15 euros et Total gagne 1,3% à 42,15 euros. En revanche, Maurel et Prom est sanctionné sur le SBF 120 avec un net repli de 3% à 11,35 euros. Le groupe a annoncé l'abandon du puits M'Bafou au Congo et prévenu que cette décision aurait un impact "exceptionnellement élevé" sur ses comptes 2009.

Pernod Ricard évolue en hausse de 0,5% à 56,16 euros. Le groupe de vins et spiritueux a cédé des actifs suédois et danois pour 82 millions d'euros. Globalement, le secteur défensif est un peu à la traîne : Unibail-Rodamco cède 0,03% à 145,15 euros et Essilor 0,13% à 43,14 euros.

De son côté, Alcatel-Lucent poursuit sa dégringolade après avoir chuté de 15% la semaine dernière. L'équipementier télécoms se distingue à la baisse avec un fort repli de 3,2% à 1,95 euros. Le titre retombe ainsi à ses plus bas depuis trois mois.

Hors CAC 40, Atari lâche 1,5% à 3,90 euros. Le chiffre d'affaires du groupe a chuté de 38,7% au troisième trimestre 2009-2010 d'octobre à décembre et le résultat opérationnel courant légèrement négatif au second semestre.

Côté devises, l'euro est revenu au-dessus de 1,36 dollar alors que les négociations autour de la Grèce continuent de mettre la pression sur la monnaie européenne. Sur les marchés pétroliers, les cours du brut sont en légère baisse : le baril de WTI s'échange contre 73,96 dollars et le baril de Brent de la Mer du Nord contre 72,70 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :