Wall Street se replie avant une semaine très chargée

 |   |  713  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les places américaines ont terminé dans le rouge ce lundi malgré une série de résultats positifs. Les marchés sont restés prudents alors que la semaine sera particulièrement chargée. Le Dow Jones est stable à 11.205 points mais le Nasdaq se replie de 0,28% à 2.523 points et le S&P 500 cède 0,43% à 1.212 points.

Wall Street a terminé en légère baisse ce lundi malgré une série de résultats positifs, accompagnée de relèvement de perspectives annuelles. Mais les marchés sont restés prudents alors que le bal des publications va se poursuivre, avec notamment les performances trimestrielles d'Exxon Mobil, Chevron, Ford, UPS, Dow Chemical ou encore Procter & Gamble. La semaine sera également marquée par le Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale dont les commentaires seront une nouvelle fois scrutés de près. Et sur le front des statistiques, on attend le PIB américain au premier trimestre et l'indice du Michigan sur la confiance des consommateurs.

A la clôture, le Dow Jones est stable à 11.205 points mais le Nasdaq se replie de 0,28% à 2.523 points et le S&P 500 cède 0,43% à 1.212 points.

Du côté des valeurs, Citigroup chute de 5,14% à 4,61 dollars. Le Trésor américain a annoncé ce lundi le début de la cession des 7,7 milliards d'actions ordinaires qu'il possède dans l'établissement new-yorkais. Il va ainsi mettre sur le marché pas moins de 1,5 milliard d'actions dans le cadre de sa stratégie de vente "ordonnée" mis en place avec la banque d'affaires Morgan Stanley. L'Etat américain possède aujourd'hui 27% du capital de Citigroup, à laquelle il a prêté 45 milliards de dollars au plein coeur de la crise financière.

Caterpillar grimpe de 4,17% à 71,65 dollars. Le premier fabricant mondial d'engins de chantier est repassé dans le vert au premier trimestre, dégageant un bénéfice net de 233 millions de dollars. Hors exceptionnels, cela représente 50 cents là où les analystes avaient anticipé 39 cents. En revanche, le chiffre d'affaires du groupe est nettement inférieur aux attentes: il a reculé de 11% sur la période, à 8,23 milliards de dollars alors que le consensus misait sur des ventes de 8,84 milliards. Par ailleurs, Caterpillar a revu à la hausse ses prévisions annuelles. Il table désormais sur un bénéfice par action (BPA) compris entre 2,50 et 3,25 dollars et sur un chiffre d'affaires allant de 38 à 42 milliards. Les marchés attendent respectivement 2,69 dollars et 37 milliards.

Whirlpool s'envole de 9,98% à 112,42 dollars. Le groupe d'électroménager a fait état de résultas trimestriels fortement supérieurs aux prévisions. Il a engrangé 164 millions de dollars de profits sur les trois premiers mois de l'année. Le BPA ressort à 2,51 dollars hors éléments non récurrents alors que le consensus ne s'élevait qu'à 1,33 dollar. Les ventes du groupe ont grimpé de 20% sur la période, à 4,3 milliards de dollars. Les opérateurs n'escomptaient que 3,8 milliards. Fort de ces bons résultats, Whirlpool a très nettement relevé son objectif annuel de profits, estimant que son BPA devrait être compris entre 8 et 8,50 dollars. Sa précédente fourchette allait de 6,50 à 7 dollars.

Toujours au chapitre des résultats, Humana a publié un bénéfice net de 259 millions de dollars au premier trimestre. Cela représente 1,19 dollar par action et hors exceptionnels, soit 5 cents de mieux que les estimations des investisseurs. L'assureur santé a également relevé ses prévisions annuelles de résultats. Il table désormais sur un BPA allant 5,55 à 5,65 dollars cette année contre une fourchette précédente de 5,15-5,35 dollars. En Bourse, le titre cède 4,33% à 43,56 dollars.

Forte hausse pour Hertz, qui bondit de 14,05% à 14,69 dollars. Le réseau de location de voitures a annoncé ce lundi le rachat de son concurrent Dollar Thrifty Automotive (+10,66% à 42,99 dollars) pour 1,2 milliard de dollars. L'offre en numéraire et en action représente 41 dollars par action, soit une prime de 5,5%. Par ailleurs, Hertz a relevé ses prévisions de bénéfices pour 2010 dans une fourchette comprise entre 43 et 45 cents par action. Cela représente six cents de plus que la précédente estimation.

Enfin, UAL Corporation cède 2,74% à 22,36 dollars. La maison mère d'United Airlines devrait avoir à payer plus cher que prévu pour fusionner avec Continental Airlines (+4,32% à 22,99 dollars). Selon des sources proches du dossier, citées par le New York Times, les deux compagnies aériennes ne sont pas encore parvenus à un accord sur les modalités de leur rapprochement par échange d'actions. En cas de succès, la nouvelle entité deviendrait la première compagnie aérienne du monde, devant sa compatriote Delta Air Lines.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :