Wall Street termine une semaine écourtée de façon hésitante

A la veille d'un long week-end de fêtes, les marchés américains ont été marqués par une relative indécision. Le Dow Jones finit néanmoins en très légère hausse alors que le nasdaq cède 0,2%.

2 mn

Copyright Reuters

Les valeurs américaines ont fini sur une note indécise jeudi, les investisseurs étant tentés de prendre quelques bénéfices au terme d'une quatrième semaine gagnante, écourtée pour les vacances de Noël.
L'indice Dow Jones a gagné 0,12% ou 14 points à 11.573,49 points, tandis que le Standard & Poor's 500 reculait de 0,16% ou 2,07 points à 1.256,77 points. Le Composite du Nasdaq a cédé 0,22% ou 5,88 points à 2.665,60 points. Wall Street sera fermée vendredi, veille de Noël.

Sur la semaine, le Dow aura gagné 0,7%, le S&P 1% et le Nasdaq 0,9%. Les prises de bénéfice ont notamment porté sur les valeurs bancaires qui ont bien monté ces derniers temps. Selon l'indice KBW, elles ont monté de 15% sur le mois de décembre.

Jeudi, l'indice KBW a fini en repli de 0,94%. Bank of America a perdu 2,4% à $13,06, JPMorgan 0,19% à 42,08 dollars et Citigroup 1,05% à 4,68 dollars.
Keith Springer, président of Springer Financial Advisors in Sacramento, California, estime que le marché devrait poursuivre son évolution sans grande tendance, plutôt que baisser fortement.
"Des oscillations de part et d'autre de l'équilibre peuvent évacuer une situation survendue", estime Keith Springer. "Le simple fait de ralentir et d'osciller entre hausse et baisse est pratiquement une schéma de correction pour la Bourse."

Selon la dernière enquête de l'Association américaines des investisseurs individuels (AAII), le sentiment d'optimisme est monté de 13,1 points de pourcentage à 63,3%, au 23 décembre, un plus haut de six ans.
The S&P 500 a touché mercredi son plus haut niveau depuis la chute de Lehman Brothers il y a plus de deux ans.
Les volumes étaient faibles jeudi alors que Wall Street se préparait pour la fête de Noël. Les distributeurs ont profité des résultats meilleurs que prévu de Bed Bath & Beyond. La valeur a gagné 5,1% à 50,10 dollars.
L'indice Morgan Stanley de la distribution s'est apprécié de 0,5%. Jo-Anne Stores a bondi de près de 32% à 60,19 dollars. Le fonds Leonard Green & Partners se propose de racheter la châine de magasins de tissus pour 61 dollars par action. 

Du côté des baisses, Micron Technology a chuté de 4,11% à 7,94 dollars. Le fabricant de semi-conducteurs anticipe une baisse des prix pour ses mémoires NAND, utilisées dans les smartphones et les ordinateurs tablettes. Motorola Mobility Holdings, scindée de Motorola remplacera Meredith dans l'indice S&P 500 à l'issue de la séance de Bourse du 3 janvier, a annoncé Standard & Poor's.
Meredith a fini en repli de 1,28% à 35,37 dollars. 

Les données économiques sont plutôt positives dans l'ensemble même si certaines restent mitigées. Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont un peu baissé mais signalent que le chômage restera élevé, les dépenses de consommation ont grimpé pour le cinquième mois d'affilée et les commandes de biens durables hors matériel de transport ont affiché leur plus forte hausse depuis le mois de mars.
Les ventes de logements neufs ont augmenté en novembre tandis que le moral des ménages est revenu mois-ci à son niveau de juin.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.