Wall Street toujours handicapée par les cours du pétrole

 |   |  546  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les places américaines ont terminé en légère baisse ce mercredi à l'ouverture, deux ans jour pour jour après le début de leur rally.

Wall Street a clôturé en légère baisse ce mercredi, alors que les marchés américains célèbrent le deuxième anniversaire du rally entamé après la crise financière de l'automne 2008. En deux ans, le Dow Jones a rebondi de 87%, le S&P 500 de 95% et le Nasdaq de 118%. Ce mercredi, les marchés sont restés pénalisés par la hausse des cours du pétrole, après une journée d'accalmie sur les marchés pétroliers.

A la clôture, le Dow Jones recule de 0,01% à 12.213 points, le S&P 500 cède 0,14% à 1.320 points et le Nasdaq abandonne 0,51% à 2.752 points.

Du côté des valeurs, Dynegy recule de 2,94% à 5,62 dollars. Le groupe énergétique a expliqué ce mardi qu'il pourrait être dans l'incapacité d'honorer le remboursement de sa dette cette année, devant ainsi se placer sous la protection du Chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites. Mardi, le groupe avait indiqué qu'il ne fournirait pas de prévisions pour 2011 en raison des changements attendus au sein de sa direction. Au quatrième trimestre du précédent exercice, Dynegy a accusé une perte nette de 164 millions de dollars.

American International Group (AIG) cède 0,54% à 37,11 dollars. Le Trésor américain a indiqué mardi soir que l'assureur lui avait remboursé 6,9 milliards de dollars supplémentaires, grâce au produit de la cession des titres Metlife qu'il avait acquis lors de la vente de sa filiale Alico. Le Trésor détient encore 11,3 milliards de titres préférentiels dans AIG, qu'il a sauvé de la faillite. L'Etat fédéral possède également 92% des actions ordinaires de l'ancien premier assureur mondial.

Finisar s'effondre de 38,54% à 24,61 dollars. Le concepteur d'équipements de fibre optique est sanctionné en raison de ses prévisions pour le compte de son quatrième trimestre. Le groupe ne table que sur des ventes comprises entre 235 et 250 millions de dollars sur la période, notamment en raison de la faiblesse de la demande, et sur un bénéfice par action (BPA) allant de 31 à 35 cents. Les analystes misaient respectivement sur 269 millions et sur 48 cents. Dans son sillage, JDS Uniphase plonge de 12,96% à 22,09 dollars et Ciena chute de 4,99% à 24,40 dollars.

Texas Instruments abandonne 3,12% à 34,74 dollars après avoir livré des objectifs légèrement décevants pour le trimestre en cours. Le numéro deux américain des semi-conducteurs attend ainsi un BPA compris entre 56 et 60 cents, là où les analystes escomptent 59 cents. Ses ventes devraient aller de 3,34 à 3,48 milliards de dollars, en ligne avec les attentes des opérateurs.

Honeywell recule de 1,03% à 56,71 dollars. Le groupe industriel diversifié a indiqué que ses résultats devraient se situer au premier trimestre dans le haut de sa fourchette de prévisions. Ses profits sont ainsi attendus autour de 80 cents par action, ce qui reste inférieur aux attentes des analystes (82 cents). Honeywell a par ailleurs autorisé un programme de rachat d'actions de 3 milliards de dollars.

Enfin, American Eagle Outfitters grimpe de 5,14% à 15,56 dollars. La chaîne d'habillement a dégagé 87 millions de dollars de profits au quatrième trimestre de son exercice décalé 2010-11. Cela représente 43 cents par action et hors exceptionnels, soit 1 cent de mieux que les attentes. Ses ventes ont reculé de 4% sur la période, à 916 millions de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :