Wall Street encore en position d'attente

 |   |  479  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les places américaines évoluent en légère baisse, toujours prudentes avant les chiffres du marché de l'emploi.

Comme la veille, Wall Street opte pour la prudence en attendant les chiffres de l'emploi, d'abord ceux du cabinet ADP pour le secteur privé mercredi puis les statistiques officielles du département du Travail vendredi. Les places américaines poursuivent ainsi le léger repli entamé en fin de séance mercredi. Peu après l'ouverture, le Dow Jones est stable à 12.196 points, le Nasdaq cède 0,22% à 2.725 points et le S&P 500 abandonne 0,19% à 1.308 points.

Sur le front des statistiques, les prix des maisons individuelles ont reculé de 1% en janvier dans les vingt plus grandes métroploes du pays. En rythme annuel, ils affichent un repli de 3,1%. Des chiffres, conformes aux prévisions des économistes, qui confirme que le secteur de l'immobilier américain ne parvient toujours pas à rebondir.

Du côté des valeurs, Home Depot progresse de 1,94% à 37,36 dollars. Le spécialiste des magasins de bricolage et d'aménagement intérieur a indiqué lundi soir qu'il allait racheter pour un milliard de dollars supplémentaire de ses propres actions, portant son programme de rachat à 3,5 milliards. Le groupe a par ailleurs réaffirmé ses prévisions de résultats pour 2011.

Halliburton gagne 0,44% à 48,11 dollars. Le numéro deux mondial des services parapétroliers s'attend pourtant à voir ses profits par action amputés entre 8 et 12 cents au premier trimestre, en raison d'un part des mauvaises conditions météorologiques en Amérique du Nord et en Australie et d'autre part des tensions géopolitiques au Moyen-Orient. Son rival Schlumberger (+1,01% à 91,34 dollars) estime que la crise libyenne impactera son bénéfice de 8 à 10 cents.

Apollo Group plonge de 9,37% à 38,38 dollars. Le premier groupe d'enseignement privé américain est sanctionné après avoir fait état d'une chute de 45% des inscriptions au deuxième trimestre, ce qui va se répercuter sur ses revenus 2011 et 2012, attendus en baisse. Le groupe est par ailleurs tombé dans le rouge sur le trimestre, perdant 64 millions de dollars en raison de dépréciations d'actifs. Hors exceptionnel, Apollo affiche un bénéfice par action de 83 cents, nettement supérieur au consensus (69 cents).

Toujours au chapitre des résultats, Lennar (-1,32% à 19,49 dollars) a renoué avec les profits au titre de son premier trimestre. Le troisième constructeur américain de maisons a dégagé 27 millions de dollars de profits, soit 14 cents par action. Les marchés redoutaient au contraire une perte de 5 cents par titre. Son chiffre d'affaires a reculé de 3%, à 558 millions de dollars. Mais il est nettement supérieur aux prévisions des analystes, qui tablaient sur 508 millions.

Enfin, General Electric cède 0,76% à 19,60 dollars. Le conglomérat géant américain a annoncé ce mardi le rachat de 90% du capital du spécialiste français de la conversion électrique Converteam pour un montant d'environ 3,2 milliards de dollars. Le groupe a déjà réalisé pour 11 milliards de dollars d'acquisitions dans le secteur de l'énergie au cours des six derniers mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :