Le CAC 40 continue sur sa lancée

 |   |  705  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Prudent après les chiffres de l'inflation en Chine, l'indice parisien s'inscrit tout de même en hausse.

Malgré des indicateurs macroéconomiques chinois en demi-teinte, l'indice parisien s'intalle dans le vert. Vers 13h00, le CAC 40 gagne 0,47 % à 4.071,38 points.

Rassuré hier par la progression plus importante que prévu de l'excédent commercial chinois, les investisseurs se montrent aujourd'hui plus circonspects face aux niveaux  d'inflation dans l'ex Empire du Milieu. Au mois d'avril, la hausse des prix s'est certes ralentie (5,3 % contre 5,4 % en mars), mais ressort au dessus des attentes (5,2 %). « Ce léger fléchissement est certes de bon augure. Toutefois, l'inflation demeure bien au dessus du l'objectif annuel des autorités de 4,0% en dépit du durcissement monétaire de ces derniers mois » indique Aurel BGC qui considère que l'arbitrage entre l'inflation et la croissance auquel la deuxième économie mondiale est confronté s'annonce compliqué. Pour autant tempère les équipes d'XTB Analyses, cette déception a été "en partie éclipsé par la publication d?un Indice des Prix à la Production moins élevé (6.8% alors que le consensus était de 7%)".

Mais cette tendance pourrait bien se dégrader en début d'après midi. Les investisseurs seront en effet attentifs à la publication du déficit américain pour le mois de mars et surtout à l'ouverture de Wall-Street après sa hausse de la veille grâce au rachat de Skype par Microsoft et à la stabilité du pétrole.

Valeurs en Hausse

LVMH progresse de 2,58 %. Bulgari, le joaillier italien que LVMH est en voie d'acquérir, a annoncé son retour aux bénéfices au premier trimestre. En outre, ce matin Hermès international a publié un chiffre d'affaires confirmant la bonne santé du Luxe dans le monde. Ces annonces profitent également à PPR qui avance de 1,65 %.

Peugeot (+2,02 %) fait de la Chine la priorité de son développement à l'international et il y vise une part de marché de 8% entre 2015 et 2020, contre un peu plus de 3% actuellement. En outre, lors d'un voyage destiné aux analystes, le constructeur a mis l'accent sur les retombées positives de son centre R&D chinois. Grâce à des effets d'échelle, les coûts de recherche et développement et les investissements pour le développement d'un projet couvrant l'Europe et la Chine pourraient s'en trouver réduits de 200 euros par voiture.

Pernod Ricard (+1,02 %) a accepté de régler à l'amiable les poursuites lancées par les autorités américaines contre plusieurs mastodontes spiritueux dans le cadre du versement illégal de commissions afin d'être mieux positionné dans les hôtels et casinos Harrah's.

Egalement en progression, les valeurs financières continuent leur rebond. Axa gagne 1,04 %, BNP Paribas 1,37 %, Crédit Agricole 0,72 % Natixis 1,14 % et société Générale 0,58 %.

Valeurs en Baisse

Plus forte baisse du CAC 40, Arcelormittal recule de 1,44 % malgré une publication trimestrielle faisant état d'un bénéfice net de 1,069 milliard de dollars contre un consensus 759 millions tandis que ses ventes ont atteint 22,2 milliards de dollars, légèrement moins que les 22,6 milliards attendus. Par ailleurs, le groupe qui assure 6% à 7% de la production mondiale d'acier estime que 2011 sera une meilleure année que 2010.

Hors CAC

Bourbon (+6,06 %) a publié un chiffre d'affaires en hausse de 23,8% au premier trimestre grâce à la mise en service de 55 nouveaux navires et la reprise progressive du marché. Les ventes du spécialiste des services à l'offshore se sont élevées à 235,5 millions d'euros sur la période.

Hermès gagne 7,64% après la publication d'un chiffre d'affaires de 637,1 millions d'euros au premier trimestre, en hausse de 25,5% et nettement au-dessus du consensus malgré l'impact de la catastrophe au Japon. Le groupe a bénéficié d'une dynamique toujours très puissante dans le reste de l'Asie ainsi que d'une exceptionnelle croissance sur le continent américain.

Eutelsat (+1,66 %) a publié un chiffre d'affaires au titre du troisième trimestre de son exercice décalé 2010-2011 en progression de 10 %. Par ailleurs, le groupe qui a relevé son objectif annuel de ventes et estimé qu'il était bien placé pour dépasser sa prévision d'Ebitda.

Devise et Pétrole

Toujours pénalisée par la situation grecque, la monnaie unique se négocie sous les 1,44 dollar. A 13h00, un euro s'échangeait contre 1,438.

Sur le marché du pétrole, le baril de WTI vaut 103,34 dollars tandis que celui de Brent de la Mer du Nord s'échange contre 117,40 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/05/2011 à 13:10 :
Mouais... c'est bien l'influence des liquidités qui gouverne ce marché.
Comme les semaines précédentes, on dit attendre des stats "décisives" ou importantes, et si elles sont toutes mauvaises, on monte.
Après les commentateurs ont beau jeu de trouver l'habit du jour: la news qui aurait infléchit les marchés, la confiance qui revient, qui se maintient, qui se confirme etc...
Au final, cette décorrélation est très mauvaise pour le capitalisme et fera le jeu d'un côté des plus riches et défiscalisés, et de l'autre des collectivistes en mal de terrain d'expérience funeste.
Quant aux entrepreneurs qui ont du mal à simplement être reçus par les banques, ils pourront se consoler en écoutant les commentaires ravis sur ces mêmes banques qui ont décidemment bien joué le jeu des entreprises en se demandant où ils ont échoués et qui sont tous ces chefs d'entreprises meilleurs qu'eux qui ont reçu leur soutien.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :