Wall Street repart à la baisse plombée par de mauvais indicateurs

 |   |  522  mots
Copyright Reuters
Pénalisée par la publication d'indicateurs économiques américains confirmant le manque de fermeté de la croissance de la première économie mondiale, Wall Street évolue en baisse.

Wall Street a ouvert sur une note mitigée jeudi après la publication d'indicateurs économiques confirmant que la croissance américaine connaît une phase de ralentissement. Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones des 30 industrielles cédait 0,47%,  à 12.336,38. Le S&P-500, plus large, perdait  0,37% à 1.315,60 points. Le Nasdaq Composite avançait de son côté de 1,34 point (+0,06%) à 2.763,06 points.

Après la légère hausse de mercredi, qui avait interrompu une série baissière de trois jours, le marché américain a donc repris son mouvement de consolidation en raison d'inquiétudes sur la vigueur de l'activité économique. La croissance de l'économie américaine a en effet été confirmée à 1,8% pour le premier trimestre alors que les économistes avaient anticipé un chiffre de 2,1%.

En outre, selon les chiffres publiés jeudi par le département du Commerce, les bénéfices des entreprises américaines ont, pour la première fois en plus de deux ans, reculé au premier trimestre, de 0,9%, alors que les économistes avaient tablé sur une hausse de 2,3%.

Par ailleurs, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté contre toute attente aux Etats-Unis lors de la semaine au 21 mai, à 424.000 contre 414.000 (révisé) la semaine précédente. Les économistes attendaient en moyenne 400.000 inscriptions au chômage.

 

Tiffany s'inscrit en forte hausse (+8,64 %) après l'annonce de résultats meilleurs que prévu au premier trimestre et d'un relèvement de prévision de bénéfice annuel. Le joaillier a publié un bénéfice par action (BPA) de 0,63 dollar par action au premier trimestre. Les analystes prévoyaient un BPA de 0,57 dollar. Le chiffre d'affaires s'est établi à 761 millions de dollars, contre 704 millions attendus. Pour l'ensemble de l'exercice, Tiffany prévoit désormais un BPA compris entre 3,45 et 3,55 dollars, hors éléments exceptionnels. Les analystes attendent un BPA compris entre 3,33 et 3,44 dollars.

 

Heinz (+0,26 %) a fait état jeudi d'une forte hausse de son bénéfice trimestriel, soutenu par des ventes vigoureuses sur les marchés émergents. Le fabricant de ketchup a dégagé au quatrième trimestre achevé le 27 avril un bénéfice de 223,9 millions de dollars, soit 69 cents par action, contre 192,4 millions, 60 cents par titre, l'an dernier à la même époque. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action de Heinz, qui se montre optimiste pour les deux exercices à venir, est cependant ressorti à un niveau inférieur aux attentes des analystes.

 

Le gestionnaire de fonds spéculatif David Heinhorn a demandé la démission du directeur général de Microsoft, Steve Ballmer qu'il considère comme est un homme du passé. Le titre monte de 1,98 %.

 

Netapp gagne 6,17 % après avoir fait état mercredi d'une hausse de 22% de son chiffre d'affaires trimestriel, porté par la robustesse du marché multimédias et du sans-fil. Le chiffre d'affaires est ressorti à 1,428 milliard de dollars alors que les marchés n'anticipaient que 1,387 milliard, selon le consensus Thomson Reuters.

Computer Sciences Corp chute de 12,94 %. Le groupe a indiqué s'attendre à ce que les mesures de réductions de dépenses publiques en Grande-Bretagne et l'enquête ouverte par la SEC sur ses procédures comptables affectent sa rentabilité en 2012.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :