Wall Street reste orientée à la baisse

Les places américaines reculent à nouveau ce mercredi, alors que la croissance de l'activité dans le secteur tertiaire a été moins forte qu'espéré en juin.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Wall Street poursuit son repli ce mercredi, après avoir enregistré mardi son premier repli après cinq séances consécutives de hausse. Les marchés américains sont pénalisés par le ralentissement de la croissance de l'activité dans les services aux Etats-Unis, mais aussi par la nouvelle hausse des taux d'intérêts en Chine. En outre, la dégradation de la note de la dette souveraine du Portugal pèse sur les valeurs bancaires et entraîne une hausse du dollar, qui se répercute négativement sur les marchés actions.

Vers 16h15,le Dow Jones reculait de 0,15% à 12.551 points, le Nasdaq reculait de 0,37% à 2.815 points et le S&P 500 perdait 0,42% à 1.332 points.

Sur le front des statistiques, la croissance de l'activité dans le secteur tertiaire a ralenti en juin. L'indice ISM des directeurs d'achats dans les services a ainsi reculé à 53,3 le mois dernier, contre 54,6 en juin. Les économistes escomptaient sur un repli moins marqué, misant sur un indice de 54.

Du côté des valeurs, les grandes banques américaines sont orientées à la baisse, dans le sillage de leurs homologues européennes après la dégradation de quatre crans de la note de la dette portugaise. Bank of America recule ainsi de 3% à 10,67 dollars, JPMorgan abandonne 1,88% à 40,26 dollars et Goldman Sachs cède 0,80% à 133,43 dollars. Citigroup perd 2,21% à 41,63 dollars. Selon le Wall Street Journal, Berkshire Hathaway (-1,05% à 114.642 dollars), la holding financière de Warren Buffett, serait intéressée pour reprendre les activités de crédit à la consommation de la banque new-yorkaise. La transaction pourrait atteindre 8 milliards de dollars.

Walgreen prend 0,91% à 43,12 dollars. La première chaîne américaine de drugstores a fait état ce mercredi d'une progression de 4,8% de ses ventes, à nombre de magasins comparables, au mois de juin. Cette performance est nettement supérieure aux attentes des analystes, qui ne misaient que sur une progression de 2,8%.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 06/07/2011 à 14:53
Signaler
Wall street n'a surtout plus d'argent "gratuit" fourni par la FED depuis jeudi dernier (fin du QE2) pour faire monter les actions !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.