Valeo envoie des signaux positifs pour le secteur automobile

Les doutes planant sur l'évolution de l'activité de l'industrie automobile du fait de la dégradation de la conjoncture économique semblent avoir été exagérés. C'est du moins ce qu'il ressort du point trimestriel de Valeo.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Les investisseurs sont-ils allés trop loin dans la correction boursière du secteur automobile ? Entre la fin de la prime à la casse et la dégradation de la conjoncture économique, les constructeurs et équipementiers n'ont en effet pas été à la fête cette année en Bourse. Depuis le début de l'année, le Stoxx 600 regroupant les principales valeurs européennes liées à l'automobile a plongé de plus de 20%. Un recul qui tient principalement au fort repli de cet été. Alors que, de fin juin à fin septembre, l'indice Stoxx 600 rendait 17%, le secteur automobile lâchait 33 %.

Certes, les craintes liées à la croissance de l'Europe et surtout des Etats-Unis ont contribué à la dégringolade estivale. Du fait de leurs caractères cycliques ces valeurs ont été vendues à tour de bras. Mais le fort recul des valeurs liées à l'automobile lors du troisième trimestre 2011- plus important que celui des bancaires - tient aussi, et peut-être surtout, aux doutes quant à la capacité des constructeurs et équipementiers à tenir leurs objectifs annuels. Un pessimisme qui a fait éclater la bulle, qui entourait le secteur depuis deux ans. De mars 2009 à fin juin 2011 le compartiment avait grimpé de 120% !

Après le point trimestriel de Valeo, on peut légitimement se poser la question de savoir si ces craintes n'étaient pas exagérées. Réaffirmant sa prévision d'une hausse d'environ 5% environ de la production automobile mondiale en 2011, l'équipementier a en effet confirmé jeudi viser une légère hausse de la marge d'exploitation cette année. Pour 2012, son PDG a déclaré s'attendre à "une croissance en Amérique du Nord, tout en soulignant l'incertitude sur la conjoncture en Europe,

Des anticipations qui trouvent un écho auprès de Carlos Ghosn. Le PDG de Renault-Nissan - qui dévoilera le 27 octobre le chiffre d'affaires du troisième trimestre du constructeur au losange- a en effet déclaré ce vendredi "qu'à moins qu'il y ait une apocalypse économique et que l'on assiste à une crise de style Lehman, ... 2012 sera une nouvelle année record pour l'industrie automobile quoi que l'Europe fasse".

De quoi rendre l'espoir aux investisseurs sur les titres du secteur automobile. Ainsi, vendredi, Valeo a grimpé de 6,63%, Renault de 5,56% et Peugeot de 4,31%. Sont-ce là les prémisses d'un nouveau courant acheteur ? Peut-être. Encore faut-il que les marchés s'inscrivent dans une hausse durable ...

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.