Les valeurs financières sous pression

 |   |  207  mots
Les valeurs bancaires évoluent dans le rouge dans l'attente des résultats trimestriels des banques américaines. Les rumeurs d'augmentation de capital se font plus insistantes pour Crédit Agricole.

Après une semaine de hausse (à l'exception de Société Générale), les valeurs bancaires ront reculé ce mardi à la Bourse de Paris. Les investisseurs prennent leurs bénéfices avant la publication des performances trimestrielles des banques américaines, qui débutera demain.

Dexia enregistre un recul de 2,8% à 6,04 euros. Crédit Agricole est également mal orienté. Le titre cède 2,76% à 14,44 euros. Il se dit sur les marchés que la banque verte pourrait procéder à une augmentation de capital à son tour pour rembourser les aides d'Etat perçues au plus fort de la crise.

Société Générale, qui a lancé la semaine dernière une augmentation de capital parfois jugée un peu excessive par les marchés, chute de 3,28% à 45,94 euros. Hors CAC 40, Natixis est repassé dans le rouge après une ouverture en hausse. Le titre cède 3,03% à 3,93 euros à la clôture. Sa maison-mère, BPCE, annonce une augmentation de capital afin de rembourser partiellement les aides d'Etat.

BNP Paribas, qui a été la première à lancer une augmentation de capital il y a deux semaines est la seule valeur du secteur dans le vert. Le titre prend 0,5% à 54,16 euros. Ce mardi est le dernier jour pour souscrire à sa levée de fonds.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :