La Bourse de Paris termine nettement dans le rouge

 |   |  486  mots
La Bourse de Paris termine dans le rouge. Le CAC 40 repasse la barre des 3.800 points. A la clôture, l'indice parisien recule de 1,68% à 3.744 points.

Les valeurs pétrolières évoluent dans le rouge dans le sillage du repli des cours du pétrole. Technip, le plus fort recul du CAC 40, baisse de 4,77% à 46,33 euros, suite à l'abaissement de recommandation d'UBS et de Citigroup. Le groupe a pourtant annoncé avoir remporté un contrat de 200 millions d'euros en Norvège.

CGG Veritas cède 2,27% à 15,30 euros, Jean-Georges Malcor, actuel vice-président senior de Thales va devenir directeur général du groupe parapétrolier. Bourbon perd 4% à 30,15 euros et Total recule de 1,11% à 41,86 euros.

Les valeurs bancaires sont également en baisse. Le gouvernement tente pourtant d'annuler le vote surprise de vendredi à l'Assemblée nationale qui instaure une taxation supplémentaire de 10% des bénéfices des banques. De plus, Société Générale et Crédit Agricole ont démenti les informations du Monde qui affirme que le Crédit Agricole réfléchirait à un rapprochement avec la Société Générale et l'assureur français Groupama.

Dexia perd 4,5% à 6,35 euros. Crédit Agricole abandonne 4,77% à 13,97 euros, BNP Paribas perd 3,70% à 54,17 euros, Natixis laisse 6,5% à 4,20 euros et Société Générale cède 2,86% à 46,86 euros.

Renault abandonne 2,78% à 34,07 euros, malgré un relèvement de recommandation de Nomura. Michelin recule de 2,34% à 53,34 euros. Il publie son chiffre d'affaires après la clôture.

Peugeot cède 2,43% à 23,32 euros. Le constructeur a pourtant annoncé qu'il prévoyait une perte moins lourde que prévue de 1 à 1,5 milliard d'euros cette année. Par ailleurs, sa filiale Faurecia, chute de 8,78%, Peugeot pourrait réduire sa participation dans l'équipementier automobile.

Du coté des hausses, L'Oréal affiche la plus forte progression de l'indice. Le titre gagne 0,94% à 69,80 euros. D'autres valeurs défensives sont dans le vert. Pernod Ricard s'octroie 0,16% et Danone progresse de 0,4%. Plusieurs analystes ont relevé leurs objectifs de cours sur le titre. Par ailleurs, dans un entretien aux Echos, le PDG de Danone, Franck Riboud, se montre confiant quant au bon fonctionnement de son entreprise et de son modèle.

EDF gagne 0,91% à 39,77 euros et GDF Suez perd 1,05% à 29,22 euros. Le groupe a déclaré qu'il ne souhaitait pas racheter le réseau de distribution d'électricité d'EDF en Grande-Bretagne.

Hors CAC 40, le laboratoire Boiron bondit 7,86% à 27,46 euros. Le groupe a publié une hausse de 22,7% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre. Cheuvreux et Oddo relèvent leurs recommandations sur le titre.

Sur le SBF 120, Seb s'adjuge 3,5% à 38,30 euros. Le titre profite des résultats trimestriels nettement supérieurs aux attentes annoncés par le suédois Electrolux. Le géant de l'électroménager a dégagé un bénéfice de 5,74 couronnes suédoises par action, contre 2,92 couronnes prévues par les analystes.

Sur les marchés pétroliers, les prix du pétrole sont en baisse. Le baril de WTI s'échange contre 78,60 dollars et celui de Brent de la Mer du Nord contre 77,20 dollars.

Du coté des devises, l'euro est passé sous la barre des 1,50 dollar à 1,4894 dollar pour un euro.

(également disponible en vidéo)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/10/2009 à 16:51 :
15 a 20 %..PARDON
a écrit le 26/10/2009 à 16:49 :
des actions payéés 15 a 20 fois trop cheres ...certainement.......
a écrit le 26/10/2009 à 16:18 :
rien d'indiqué concernant la raison qui a conduit les
marchés à brusquement tomber dans le courant de l'aprés midi !!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :