La Bourse de Paris maintient sa progression

 |   |  641  mots
A mi-séance, le CAC 40 gagne 0,54% à 3.627 points.

Alors que la Bourse de Paris se maintient dans le vert à mi-séance, Peugeot tient toujours la tête de l?indice parisien. Le titre gagne 4,09% à 23,16 euros. Le constructeur automobile va descendre de 70% à 57% au capital de sa filiale Faurecia. Celle-ci a annoncé ce matin une acquisition importante aux Etats-Unis, celle d?Emcon Technologies. L?opération va se faire via une émission de 20,9 millions d?actions nouvelles Faurecia. Le titre Faurecia prend lui-même 2,04% à 13,48 euros.

Par ailleurs, les chiffres des ventes de voitures neuves en France ont fait ressortir un bond de 20,1% du marché en octobre. Les ventes de Peugeot progressent de 21,8% et celles de Renault de 34,5%. L?action Renault prend 0,4%.

Les valeurs industrielles sont également bien orientées. C'est notamment le cas de Bouygues avec un gain de 2,14% ou encore de Saint-Gobain dont le titre avance de 2,03%.

Alstom progresse bien aussi grâce à la signature de deux gros contrats en Allemagne. En hausse de 1,9%, le titre vaut 48,22 euros.

Pour sa part, Alcatel-Lucent reprend des couleurs après sa chute vendredi : l'action s'adjuge 1,56% à 2,61 euros.

Air Liquide est également en hausse et avance de 1,05% à 74,15 euros, dans le sillage des bons résultats de son concurrent allemand Linde. Le groupe a aussi annoncé un investissement de 47 millions d?euros au Qatar.

Pernod Ricard se redresse après avoir entamé la séance dans le rouge. L?action avance de 0,7% à 57,18 euros. Le groupe de vins et spiritueux a indiqué qu?il tablait sur une croissance interne de 1% à 3% de son résultat opérationnel courant cette année.

En dehors du CAC, Bic bondit de 3,6% à 49 euros. Exane a relevé sa recommandation sur la valeur en même temps que ses prévisions de bénéfices pour 2009 et 2010.

JC Decaux évolue dans le vert grâce cette fois à Citigroup qui est passé à l?achat sur la valeur, laquelle gagne 2,76% à mi-séance et vaut 14,15 euros.

De son côté, Altran s?adjuge 3,5% à 3,40 euros après avoir pourtant ouvert dans le rouge. Le troisième trimestre a été difficile pour la SSII, mais les investisseurs tablent sur une progression des marges au second semestre.

Du côté des baisses, c?est Dexia qui est lanterne rouge du CAC. Le titre décroche de 2,46% à 5,54 euros. Bruxelles a autorisé vendredi soir la prolongation de la garantie accordée à la banque par les Etats français, belges et luxembourgeois.

Le reste du secteur financier évolue globalement dans le rouge après la faillite déclarée cette nuit du groupe financier américain CIT. A l?exception notable de BNP Paribas qui pour sa part pointe en tête des hausses sur le CAC. L?action prend 1,94% à 52,45 euros. Le marché semble optimiste avant la publication des résultats trimestriels jeudi.

Suez Environnement recule de 2,11% à 14,81 euros, pénalisé par un abaissement du conseil de JP Morgan.

LVMH est aussi mal orienté. Le titre lâche 1,25% à 69,77 euros. Le PDG du groupe de luxe suisse Richemont a mis fin aux rumeurs de rapprochement avec LVMH en affirmant que ces spéculations étaient tout simplement "stupides".

Le repli est plus limité pour Unibail-Rodamco qui cède 0,6% à 150,05 euros. La foncière a publié vendredi soir après la clôture un chiffre d?affaires en hausse de 4,4% sur les neuf premiers mois de l?année.

En revanche sur le SBF 120, la chute est rude pour Saft, qui décroche de 4,6% à 33,73 euros. Le groupe de batteries a lancé une augmentation de capital de 120 millions d?euros et annoncé un net recul de ses ventes.

Sur les marchés pétroliers, les cours du brut repartent de l?avant. Le baril de WTI est revenu à plus de 78 dollars tandis que le baril de Brent de la mer du Nord s?échange contre 76,57 dollars. Côté devises, l?euro se rapproche de 1,48 dollar à précisément 1,4790 dollar.

(également disponible en vidéo sur votre site latribune.fr)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :