Deux études scientifiques valident la technologie d'EOS Imaging

 |   |  617  mots
(Crédits : dr)
C'est le pied pour EOS Imaging ! Deux études scientifiques valident la technologie de la société spécialisée dans l'imagerie orthopédique à trois dimensions dans le diagnostic et la planification de la chirurgie orthopédique des membres inférieurs et de l'arrière-pied...

C'est le pied pour EOS Imaging ! Deux études scientifiques valident la technologie de la société spécialisée dans l'imagerie orthopédique à trois dimensions dans le diagnostic et la planification de la chirurgie orthopédique des membres inférieurs et de l'arrière-pied...
EOS Imaging a annonce ainsi que deux nouvelles études publiées en novembre dans les revues scientifiques American Journal of Roentgenology et Skeletal Radiology ont démontré « les avantages des images tridimensionnelles obtenues avec le système EOS par rapport aux examens scanner et à la radiographie conventionnelle ».

Ces deux études ont démontré les avantages des images tridimensionnelles obtenues avec le système EOS par rapport aux examens scanner et à la radiographie conventionnelle. Elles ont été réalisées par les radiologues de l'hôpital universitaire Balgrist de Zürich en Suisse, institution mondialement reconnue pour ses travaux dans le domaine de l'imagerie musculo-squelettique.

Traiter avec précision les déformations de l'arrière-pied

La première étude a montré que les mesures de torsion fémorale et tibiale réalisées par le système EOS étaient comparables à celles obtenues par un CT-scan, considéré comme la modalité d'imagerie de référence pour les bilans torsionnels des membres inférieurs. Le Dr. Florian Buck, qui a dirigé l'étude clinique a déclaré : « EOS a réussi à atteindre ce niveau de précision avec une dose de rayonnement nettement plus faible qu'avec un CT-scan. Ce résultat permet désormais de substituer le scanner par le système EOS pour les examens de torsion ».

La seconde étude a conclu que les mesures en 3D de l'arrière-pied étaient sensiblement plus précises que celles réalisées en radiographie conventionnelle. Elle suggère que l'imagerie 3D peut permettre de diagnostiquer et traiter avec précision les déformations de l'arrière-pied, ce qui est particulièrement difficile avec les méthodes actuelles.

Un troisième « trimestre remarquable »

De bon augure pour EOS Imaging alors que la « medtech » a réalisé un troisième « trimestre remarquable » avec la montée en puissance de son développement commercial sur les marchés nord-américain et Asie-Pacifique... C'est que la société française s'exporte plutôt bien à en croire son dernier point d'activité. Sur le trimestre écoulé, elle a réalisé 86% de ses ventes à l'international, soit 4 millions d'euros sur un total de 4,81 millions d'euros sur les neuf mois de son exercice 2012. Le chiffre d'affaires s'est ainsi apprécié de 46 % par rapport à l'an dernier, une hausse portée par à la vente de 9 équipements, dont 5 réalisées sur le 3ème trimestre. Le prix de vente moyen par équipement sur le trimestre écoulé a été plus élevé à 439 000 euros contre 392 000 euros en 2011.

Pour la suite, la « medtech » parisienne anticipe une montée en puissance de ses ventes avec une progression de 30%, à 9 millions d'euros. En revanche, la perte devrait se creuser à 7 millions d'euros. Les comptes ne seront pas équilibrés tout de suite, il faudra surement attendre d'ici deux à trois ans et ce, en fonction du succès rencontré par la technologie développée par EOS Imaging.

Le groupe a fait son entrée en Bourse sur le compartiment C de NYSE Euronext en février dernier à un cours de 6,87 euros, soit le haut de la fourchette indicative. Le 6 juin dernier, EOS Imaging a touché un plus bas à 3,09 euros, soit 49% de capitalisation partis en fumée... Depuis cet épisode, le titre tente de se rattraper avec les 5 euros en ligne de mire. Ce n'est pas suffisant alors que le dossier a encore plus de 35% de sa valeur depuis son introduction en Bourse malgré une reprise du titre ces deux derniers mois...

  Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :