Le spread entre l'Espagne et l'Allemagne tombe au plus bas depuis 1 an

 |   |  272  mots
(c) Copyright Reuters
(c) Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Plombé par la baisse de la demande intérieure, le PIB espagnol a reculé de 0,5%, entraînant dans sa chute les rendements obligataires des pays périphériques...

 

 

 Le spread entre les rendements allemands et espagnols passe sous la barre des 300 points, ce qui n'était pas arrivé depuis mars 2012, alors que le produit intérieur brut (PIB) espagnol a reculé de 0,5% au premier trimestre 2013, de nouveau plombé par la baisse de la demande intérieure, a estimé mardi la Banque d'Espagne.
L'économie espagnole reste donc en récession, au premier trimestre une tendance qui devrait se poursuivre sur le reste de l'année, le gouvernement tablant sur une contraction comprise entre 1% et 1,5%.

Et pourtant malgré ces perspectives moroses, les rendements obligataires des pays périphériques sont en chute libre, en témoigne le taux à 10 ans espagnol qui chute de 25 points de base à seulement 3,89% alors qu'il frôlait la barre des 7% l'an dernier. Le spread tombe ainsi sous la barre des 300 points alors qu'en juillet 2012, il culminait à 670 points de base.

On observe la même tendance du coté du rendement Italien qui dégringole de 15 points de base, pour se négocier à 3,9%. L'Italie profite en effet de la réélection du président sortant, Giorgio Napolitano, avec l'appui du principal parti de gauche en pleine déroute, qui ouvre la voie à une sortie de la crise politique. Même si la situation politique italienne est loin d'être la panacée, les marchés obligataires affichent leurs soulagements.


Face au regain d'appétit pour le risque, le taux du Bund allemand grimpait légèrement de 2 pdb à 1,25%. Le rendement sur l'OAT reculait de son coté de 1 pdb pour se négocier à 1,73%.
 

Plus d'information Bourse sur Monfinancier

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :