Monceau Fleurs réduit sa perte nette semestrielle

Les efforts entrepris par Monceau Fleurs pour revenir à une situation normale se font-ils sentir ? C'est que l'année 2012 est placée sous le signe du changement pour le spécialiste de la distribution au détail de fleurs et ce, depuis la mise en place d'une nouvelle direction.
(Crédits : Thomas fleurs)

Attendus pour la fin du mois de juillet, le groupe a finalement décalé sa publication de trois jours, à vendredi dernier. Les comptes de Monceau Fleurs restent encore dans le rouge au 31 mars 2012 mais la perte a été réduite de moitié. Le résultat net part du groupe ressort négatif à hauteur de -1,2 million d'euros pour le premier semestre 2011/12, en amélioration par rapport à la perte nette de -2,4 millions accusée lors du premier semestre 2010/11.

Le résultat opérationnel courant reste légèrement en retrait et s'établit à -0,5 million, en baisse de près de 0,9 million par rapport au premier semestre 2010/11. Cette baisse provient notamment de l'impact des dotations d'exploitation en hausse de 0,2 million et du montant des charges d'exploitation qui reste inchangé jusqu'au regroupement du site opérationnel de Rapid Flore sur Villebon sur Yvette qui interviendra avant le 31 décembre 2012.

Les produits d'exploitation se sont contracté de près de 12% à 29 millions d'euros, en raison notamment du recentrage du groupe sur son c?ur d'activité et l'arrêt des activités de diversification qu'elle avait entrepris et qui n'étaient pas rentables. Le groupe Monceau Fleurs comptait, au 31 mars 2012, 479 magasins dont 200 sous l'enseigne Monceau Fleurs, 204 sous l'enseigne Rapid Flore et 75 sous l'enseigne Happy.

Sur la période, le groupe a enregistré 3,3 millions d?euros de produits financiers suite à l?homologation du plan de sauvegarde par le tribunal de commerce de Paris. Ce jugement, qui met un terme à la procédure de sauvegarde, acte l?étalement sur dix ans de la dette. L?endettement de Monceau Fleurs s?élève encore à plus de 25 millions d?euros à fin mars, pour des capitaux propres en baisse de 5 % sur un an à 17,5 millions d?euros. Le taux d?endettement du groupe ressort ainsi à 143 %.

« Le second semestre 2012 mettra un terme au plan de restructuration initié à la fin de l'exercice précédent. L'intégration réussie de Rapid Flore, la consolidation du réseau BtoB, l'apparition de nouvelles identités visuelles pour diverses marques du groupe, lui permet de poursuivre sereinement sa stratégie de développement sur des bases financières solides », indique-t-il. Déjà au premier semestre, le groupe a taillé dans les coûts, en regroupant divers sites et plateformes. Les effectifs ont fondu de 167 à 139 salariés en un an. Ainsi, les charges de personnel ont baissé à 4,4 millions d?euros contre 5 millions d?euros au premier semestre 2011.

C?est que le groupe est exsangue depuis l?acquisition de l?enseigne Rapid?Flore, en septembre 2008. La digestion de ce nouveau groupe s?est finalement avéré «beaucoup plus difficile et plus coûteuse que prévu». Trois ans plus tard, Monceau Fleurs ainsi que Rapid'Flore et Happy, a été contrainte à demander l'entrée en procédure de sauvegarde fin octobre 2011. Le groupe craignant de ne pas pourvoir rembourser sa dette -26 millions d'euros, soit 42% de son chiffre d'affaires 2011 (61,8 millions) alors qu?il a entrepris depuis plus d?un an, une vaste réorganisation pour redresser la barre.

Depuis son introduction en Bourse en décembre 2007, le parcours boursier de Monceau Fleurs a été difficile, interrompu par des suspensions de cotation. Monceau Fleurs a été pourtant la première introduction « mixte » sur Alternext alliant émission d'obligations convertibles et augmentation de capital. La levée de fonds s?était décomposée d en une augmentation de capital de au prix unitaire de 10,50 euros et une émission d'obligations convertibles de 321 obligations au prix unitaire de 50 000 euros, avec un coupon de 4,30%. A 1,42 euro, le cours de l?action Monceau fleurs a donc perdu 87% de sa valeur depuis son entrée en Bourse.

 Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.