Brexit day...encore

 |   |  324  mots
Marc Fiorentino.
Marc Fiorentino. (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

C'est un Brexit day.

Une fois de plus.

Cela devient lassant.

Un jour qu'on annonce décisif pour le Brexit.

On en a eu plusieurs déjà mais ils n'ont mené à rien.

On peut quand même espérer, une fois de plus, que celui ci sera différent des autres.

LE VOTE DU PARLEMENT
Les députés britanniques vont se prononcer aujourd'hui sur le plan Brexit de Theresa May.
Un plan qui a été légèrement modifié par rapport à sa version précédente rejetée massivement.
May a rencontré Juncker hier à Strasbourg pour lui arracher quelques concessions, marginales, de dernière minute.

THEN WHAT?
Si le deal est rejeté ce soir, la Grande-Bretagne va devoir demander un délai.
On parle du 24 mai.
Le lendemain du début des élections européennes.
Toute extension au delà de cette date posera des problèmes juridiques liés au fait que la Grande-Bretagne ne participe pas aux élections alors qu'elle est encore membre.
Délai donc.
Pour négocier un nouveau deal ? Peu probable que l'Union Européenne accepte.
Pour organiser un nouveau referendum? Le sujet ne fait pas l'unanimité.
C'est toujours le brouillard le plus total.

BOEING
L'accident dramatique du Boeing 737 Max 8 d'Ethiopian Airlines a provoqué une crise majeure chez Boeing.
C'est l'appareil le plus vendu de Boeing.
Et c'est le deuxième accident sur cet appareil en quelques mois.
Certains pays comme la Chine et l'Indonésie ont suspendu les vols de cet appareil en attendant les conclusions de l'enquête et la réponse de Boeing.
350 avions sont déjà en circulation.
1500 ont déjà été commandés.
Le cours de Boeing s'est effondré de 12% à l'ouverture, sa plus forte baisse depuis le 11 Septembre 2001, avant de clôturer en baisse de 5.33%.

LA MOMIE 5
ne sortira pas sur les écrans algériens.
Bouteflika, ou...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2019 à 8:58 :
"On peut quand même espérer,"

Ouais bof on ne sait plus trop quoi espérer maintenant non ? A part que ça arrive et vite.

"HUAWEI"

On sent quand même les américains brutaux avec les allemands non ? C'est pas leur genre de se comporter de la sorte avec une puissance financière colossale. On ne saura jamais pourquoi hélas alors que cela concerne certainement chaque citoyen européen... Comment voulez vous que notre UE fonctionne du coup ? Mais on sent les américains avoir vraiment envie de se détacher des intérêts allemands certainement trop puants.

"Alors que l'entité américaine des jeans Diesel "

Bah faut dire aussi que c'est pas de chance de s’appeler comme ça à notre époque.

"Les 687 candidats ont eu 100% des voix. C'est beau la démocratie."

En effet maintenant prenons le référendum de 2005 sur le traité constitutionnel européen refusé par le peuple français à 55% et pourtant validé deux ans après par nos politiciens français et européens.

Comme vous dites c'est beau la démocratie...
a écrit le 12/03/2019 à 11:34 :
Avez-vous remarqué que le parlement peut s'exprimer plusieurs fois sur la même question alors que le peuple, lui, n'a droit qu'à une seule expression par référendum. Il faudrait que le référendum se présente sous au moins deux tours.
Réponse de le 13/03/2019 à 8:40 :
un référundum c'est la réponse binaire à une question pas la peine de recommencer c'est tout le problème d'un référundum d'ailleurs. ici c'est la négociation sur la sortie du RU, le vote a lieu sur le contenu qui peut varier donc plusieurs votes

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :