Il va falloir choisir

 |   |  323  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Il y a aujourd'hui deux camps diamétralement opposés sur les bourses mondiales.

C'est ce qui explique qu'il n'y a pas de consensus en ce début d'année malgré un démarrage en fanfare en janvier.

LES BEARS
Il y a ceux qui pensent que le ralentissement économique mondial, et en particulier en Europe, en Chine et, à venir, aux États-Unis, est une mauvaise nouvelle parce que cela va avoir un impact sur les résultats des entreprises.
Les baissiers. Les bears.

LES BULLS
Et il y a ceux qui pensent que toutes les mauvaises nouvelles macroéconomiques, tant qu'elles ne sont pas catastrophiques, ce qui pour l'instant est le cas, sont des bonnes nouvelles pour les marchés.
Parce que qui dit ralentissement économique, dit baisse des taux et injection de liquidités.
Et qui dit baisse des taux et injection de liquidités dit hausse des bourses mondiales.
Les haussiers. Les bulls.

CHOISISSEZ VOTRE CAMP
Il faut choisir son camp et ce n'est pas simple.
Nous avons choisi le nôtre.
Nous pensons que la baisse des taux et la liquidité sur le marché permettent de limiter la casse.
Mais si l'économie ralentit vraiment, le facteur de liquidité ne sera pas suffisant pour empêcher la baisse.

LE BREXIT : CA N'AVANCE PAS
Situation très étrange toujours sur le Brexit.
Theresa May a confirmé que la Grande-Bretagne n'a pas besoin de repousser la deadline du 29 mars.
Et qu'elle trouvera un accord d'ici là.
Mais elle n'a obtenu aucune concession de la part de l'Union Européenne.
Aucune.
Sur le problème de la frontière entre les deux Irlande.
On nage en plein délire.
Suspense jusqu'au bout.

LA TOURNÉE DE MACRON
Il continue la tournée de son one man show.
Hier il a fait son spectacle devant 1000 jeunes de...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/02/2019 à 11:36 :
Et le bunny market alors! On compte pour peau de balle nous les lapins? scrogneugneu.

Pour la tournée de macron il me semblait que le csa avait décidé que le temps de parole de l'exécutif comptait en partie pour la campagne, ça va être difficile de compenser
Réponse de le 10/02/2019 à 8:54 :
Pour le prince, le principe ne s'applique pas. On ne l'a pas appris a l'ecole des lapins ?
Réponse de le 10/02/2019 à 19:48 :
Bah tu sais, nous les lapins quand on est petit on va pas a l'école. Avez vous déjà vu un lapereau avec un cartable sur le dos? Non, ça n'existe pas. En plus moi la fermière a mangé ma maman quand j'étais encore tout jeune, alors j'ai été chargé de portée assez tôt. Je suis un self made rabbit comme on dit aux states.
Ce qui n'interdit pas d'avoir des opinions.
Réponse de le 11/02/2019 à 7:05 :
A Jeannot le lapin.
Je ne critiquais nullement, je tentais juste de l'humour. Faites excuse.
Cordialement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :