Les pigeons

Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

2 mn

Marc Fiorentino.
Marc Fiorentino. (Crédits : MonFinancier.com)

La situation s'éclaircit petit à petit.

On commence à comprendre la direction des prochaines (mini) réformes.

De la fiscalité.

De l'assurance-chômage.

Des retraites.

Pas la peine d'attendre, on connaît le nom des pigeons.

FAIRE PAYER LES PIGEONS
C'est le leitmotiv.
Viser ceux qui ne peuvent pas s'expatrier fiscalement, ceux qui ne peuvent pas dissimuler les revenus, ceux qui ne peuvent pas casser des vitrines et taper sur des policiers, ceux qui ne peuvent même pas manifester.
Entre les riches et super riches qui, avec la suppression de l'ISF, le taux unique de taxation des plus values et des dividendes ainsi que leur flexibilité fiscale, sont très tranquilles depuis l'arrivée de Macron.
Et les plus défavorisés. Qu'on doit protéger, pour une large majorité à juste titre.

ENTRE LES DEUX
il y a donc les retraités "aisés" (au dessus de 2,000€ de pension par mois) et les "cadres" et autres employés du privé ainsi que les petits entrepreneurs qui ont la mauvaise idée de gagner plus de 3,000 € par mois.
Pour eux c'est le massacre.
Et ça va être de pire en pire.
Ils sont déjà les seuls pigeons à payer l'impôt sur le revenu (moins de 45% des ménages français le paient).
Les cadres vont devoir se taper la dégressivité de l'assurance-chômage. Seuls.
Ils vont devoir travailler plus longtemps, pour toucher largement moins à leur retraite.
Et les retraités "aisés" sont déjà à l'amende.
Amis pigeons, bienvenue au club.

UN RACISTE, UN ESCROC, UN TRICHEUR
Le portrait de Trump.
Dressé par son ancien avocat, Michaël Cohen, devant la Commission d'enquête.
Portrait accablant.
Mais pas de "preuves" accablantes.
Ce n'est pas Michaël Cohen qui fera donc sauter Trump.

LA SCÈNE DU JOUR
Trump et Kim Jung Un
Face à face
Question de Trump...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 01/03/2019 à 11:40
Signaler
"Et les plus défavorisés." Non les pauvres voient aussi le coût de la vie augmenter c'est juste que c'est de quelques dizaines ou centaines d'euros, et que pour les statistiques c'est rien c'est tout, sinon le coût de la vie augmente pour eux auss...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.